Accueil Soirmag Royal

Harry parle du confinement avec des familles en détresse et interpelle le gouvernement britannique (vidéo)

Engagé au sein de l’association caritative WellChild, le prince britannique a abordé le sujet de la crise actuelle lors d’une vidéo-conférence, chacun échangeant des détails sur les difficultés et plaisirs dûs au confinement.

Temps de lecture: 2 min

Ces Britanniques ne devaient pas s’attendre à être appelé par le prince Harry en personne. C’est pourtant bien lui qui, depuis sa maison californienne, les a réunis lors d’une vidéo-conférence. Le but était de prendre conscience de leurs problèmes pour éventuellement faire réagir l’opinion publique et le gouvernement sur leurs situations. Par la même occasion, Harry a pu parler de son propre confinement en s’estimant très heureux d’avoir la chance qu’il a.

Un appel à l’aide aux autorités britanniques

Les personnes contactées par le prince cumulent les soucis : lutte pour être classées comme personnes « vulnérables » par les autorités, étant exposées à des problèmes de santé et à des travailleurs des soins externes qui pourraient leur donner involontairement le Covid-19, sans compter les difficultés à avoir des produits et des équipements de protection indispensables… Cette discussion dure une trentaine de minutes.

Face à tous ces problèmes qu’il écoute attentivement, Harry est amené à parler un peu de sa propre situation mais semble gêné, tellement que cela diffère de celle de ces Britanniques. « Je peux avoir du temps avec ma famille - tellement de temps que j'en viens presque à culpabiliser […]. Je suis à mille lieux de savoir à quel point c'est difficile pour vous », dit-il avant d’ajouter avec humour : « Avoir un garçon de 11 mois est déjà bien suffisant! ».

Harry conclut en invitant à une prise de conscience par rapport à la détresse des personnes avec qui il a pu parler. « Heureusement, grâce à cette vidéo, nous pouvons faire prendre conscience de façon claire et évidente au gouvernement que vous êtes dans la tranche vulnérable de la population et que WellChild a besoin de plus d'aides », dit-il. Cette association, qui tente d’aider ces personnes, a en effet perdu 60% de ses revenus qui viennent en bonne partie d’évènements caritatifs annulés à cause du Covid-19.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une