Harry parle du confinement avec des familles en détresse et interpelle le gouvernement britannique (vidéo)

Harry parle du confinement avec des familles en détresse et interpelle le gouvernement britannique (vidéo)
Capture d’écran Youtube

Ces Britanniques ne devaient pas s’attendre à être appelé par le prince Harry en personne. C’est pourtant bien lui qui, depuis sa maison californienne, les a réunis lors d’une vidéo-conférence. Le but était de prendre conscience de leurs problèmes pour éventuellement faire réagir l’opinion publique et le gouvernement sur leurs situations. Par la même occasion, Harry a pu parler de son propre confinement en s’estimant très heureux d’avoir la chance qu’il a.

Un appel à l’aide aux autorités britanniques

Les personnes contactées par le prince cumulent les soucis : lutte pour être classées comme personnes « vulnérables » par les autorités, étant exposées à des problèmes de santé et à des travailleurs des soins externes qui pourraient leur donner involontairement le Covid-19, sans compter les difficultés à avoir des produits et des équipements de protection indispensables… Cette discussion dure une trentaine de minutes.

Face à tous ces problèmes qu’il écoute attentivement, Harry est amené à parler un peu de sa propre situation mais semble gêné, tellement que cela diffère de celle de ces Britanniques. « Je peux avoir du temps avec ma famille - tellement de temps que j'en viens presque à culpabiliser […]. Je suis à mille lieux de savoir à quel point c'est difficile pour vous », dit-il avant d’ajouter avec humour : « Avoir un garçon de 11 mois est déjà bien suffisant! ».

Harry conclut en invitant à une prise de conscience par rapport à la détresse des personnes avec qui il a pu parler. « Heureusement, grâce à cette vidéo, nous pouvons faire prendre conscience de façon claire et évidente au gouvernement que vous êtes dans la tranche vulnérable de la population et que WellChild a besoin de plus d'aides », dit-il. Cette association, qui tente d’aider ces personnes, a en effet perdu 60% de ses revenus qui viennent en bonne partie d’évènements caritatifs annulés à cause du Covid-19.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern