Jamel Debbouze obligé d’annuler le Marrakech du rire

Jamel Debbouze obligé d’annuler le Marrakech du rire
BelgaImage

Cette semaine, les décisions des gouvernements belge et français ont donné le coup de grâce aux festivals prévus d’ici l’été. Mais même au Maroc, pourtant moins touché par le Covid-19, on n’échappe pas à la crise. Dernière victime en date : le Marrakech du rire, prévu initialement mi-juin. Jamel Debbouze, créateur de l’événement, s’est trouvé contraint d’abandonner tout espoir de l’organiser et c’est expliqué sur les réseaux sociaux.

Un exemple parmi tant d’autres

C’est donc avec un message Instagram que l’humoriste a détaillé la situation : « On se faisait un immense plaisir de fêter avec vous la 10e édition du Marrakech du rire. Nous voulions en faire un moment extraordinaire. Vous le savez, ce festival me tient particulièrement à cœur, j'y mets depuis des années beaucoup d'énergie et de passion. Malheureusement, face à un trop grand nombre d'incertitudes liées à ce "connard-virus" et une impossibilité de préparer ce festival dans de bonnes conditions, c'est avec grand regret que nous sommes obligés d’annuler cette édition de juin 2020 ».

Après avoir remercié tous ceux qui soutiennent et participent à la réalisation du festival, Jamel Debouzze termine sur une note positive : « Croyez-moi, nous nous retrouverons en juin 2021 et nous fêterons ensemble comme il se doit les 10 ans du Marrakech du rire sur M6 et la fête sera encore plus belle. Prenez soin de vous et de vos proches ».

Les festivals qui connaissent ou vont probablement connaître le même sort chez nous sont légion. Pour n’en citer que quelques-uns en Belgique, il y a Rock Werchter, Dour, Couleur Café, Tomorrowland, les Francofolies, Esperanzah, Ronquières, le Summer Brussels Festival, Pukkelpop, Chassepierre… Dans l’Hexagone, sont concernés le Hellfest, les Vieilles Charrues, les Eurockéennes de Belfort, Lollapalooza…

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern