Précurseur de l’électro et cofondateur du groupe Kraftwerk, Florian Schneider est décédé

Précurseur de l’électro et cofondateur du groupe Kraftwerk, Florian Schneider est décédé
BelgaImage

C’était l’un des pionniers de la musique électronique. Âgé de 73 ans, Florian Schneider est décédé à une date inconnue, probablement en avril puisque selon le Guardian, cela aurait lieu quelques jours après son anniversaire du 7 avril. Au vu de l’importance de sa contribution pour l’histoire de la musique, Florian Schneider est aujourd’hui salué pour cet apport qui a eu un écho jusqu’à nos jours.

Un grand héritage

Le musicien est né juste après la Seconde Guerre mondiale, en 1947, et a grandi dans le bassin industriel de la Ruhr. Alors qu’il a environ 23 ans, il fonde avec son comparse Ralf Hütter, étudiant au conservatoire de Düsseldorf, le groupe Kraftwerk en 1970. Florian Schneider jouant de la flute, il a pour idée de créer l’équivalent électronique de cet instrument. C’est le début d’une nouvelle tendance qu’il ne cessera d’alimenter via d’autres nouveautés, notamment via le Vocodeur : la musique électronique.

Grâce à ces productions d’un style nouveau, l’album « Autobahn » devient un succès en 1974. Plusieurs autres parutions au cours des années 1970 vont continuer à affirmer leur popularité. Puis après un certain passage à vide, Kraftwerk reprend du poil de la bête en 2003 avec un album sur le Tour de France, lors du centenaire de la célèbre compétition cycliste. En 2008, Florian Schneider quitte le groupe qui continue encore de nos jours à se produire avec Ralf Hütter. Il préférait se consacrer à d’autres projets, étant notamment devenu professeur dans les arts de la communication à l'université des arts et du design de Karlsruhe depuis 1998.

Récompensé par un Grammy Award en 2014 pour sa carrière, l’annonce de son décès a provoqué l’émoi dans le milieu artistique au vu de ses créations. Il continue aujourd’hui à influencer des groupes comme Coldplay ou Depeche Mode, sans compter tous les styles musicaux qui découlent de ses innovations.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern