Le confinement fait grossir et nous donne envie de pizza

Le confinement fait grossir et nous donne envie de pizza
BelgaImage

Les nutritionnistes le répètent à l’envi : la sédentarité n’est pas l’amie de notre santé. Mais en temps de confinement, difficile de lutter contre la tentation de rester longtemps lové dans son canapé. Un mois et demi après le début des mesures gouvernementales, la crainte des médecins se confirme. Un sondage Ifop réalisé sur 3.045 personnes et réalisé pour le Drawin Nutrition montre ainsi que les Français ont pris 2,5 kg en moyenne (2,7 pour les hommes, 2,3 kg pour les femmes). Cette prise de poids est néanmoins moins étonnante lorsque l’on voit les envies de plats dans l’Hexagone, également analysées par une autre enquête Ifop.

Un portrait éloquent de l’alimentation en mode confiné

Si l’on regarde un peu plus dans le détail, 57% des personnes sondées ont grossi, contre 14% qui ont suivi la tendance inverse. Comme indiqué sur le site Darwin Nutrition, le sondage révèle que « les personnes au chômage, peu diplômées ou issues des catégories pauvres ont plus été touchées par cette prise de poids ». Cela concerne d’autant plus ceux « vivant en famille nombreuse », comme le précise au Parisien le directeur du pôle politique-actualité à l’Ifop, François Kraus. « 64% des confinés avec plus de 4 personnes ont pris du poids contre seulement 53% de ceux confinés seuls », dit-il.

Parmi les autres constats de ce premier sondage, 42% de la population passe plus de temps à préparer les repas et la même proportion reconnaît que le moment de passer à table représente un sujet de tension. Les femmes s’occupent toujours autant de la cuisine puisque 21% des hommes seulement ont plus mis la main à la pâte que d’habitude.

Un dernier élément : 56% des sondés veulent manger plus sain. Pourtant, cela peut sembler paradoxal au vu des conclusions de l’autre étude Ifop réalisée ces jours-ci. Selon celle-ci, pendant le confinement, les Français ont envie de pizzas (49%), de moules-frites (44%), de steak-frites (43%) et de crêpes ou de galettes (42%). On n’a donc pas vraiment ici de quoi faire un régime très « sain ».

Si les moules-frites et le steak-frites sont prônés par toutes les classes d’âge, les pizzas et les crêpes sont clairement plus plébiscitées par les plus jeunes. Les moins de 35 ans se distinguent aussi par leur envie de burgers (62%) et de tacos (43%), là où les plus de 65 ans ne sont que 5% et 4% respectivement dans le même cas. Ces derniers préfèrent clairement se régaler avec une bonne choucroute, une sole meunière, une blanquette de veau ou un bœuf bourguignon.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern