Le mur frontalier de Trump, ennemi des jaguars et des loups

Le mur frontalier de Trump, ennemi des jaguars et des loups
BelgaImage

Depuis des années, les journaux parlent de l’impact du mur américain voulu par Trump pour contrer les migrants d’Amérique latine. Mais en se focalisant sur cette problématique, est-ce que les animaux auraient été oubliés »? C’est en tout cas une dimension que veulent rappeler trois organisations qui ont porté plainte contre le gouvernement de Trump ce mardi. Selon eux, ce mur menacerait les jaguars et les loups gris.

« Des régions sacrifiées »

Avant d’être un lieu de passage de migrants, la frontière américano-mexicaine est en effet située au beau milieu d’une zone sauvage naturelle. Bien que fort désertique par endroits, des espèces y prospèrent et elles sont loin de se poser la question de la présence d’une limite entre deux pays.

Les trois associations constatent dès lors que bâtir ce mur revient à « construire sur des terrains fédéraux protégés comme les forêts nationales » et à nuire à l’habitat « d'espèces menacées et en danger ». Selon elles, cela va « bloquer des corridors transfrontaliers cruciaux pour la faune et entraver de manière permanente les efforts en vue du rétablissement d'espèces en danger comme le loup gris mexicain et le jaguar », comme l’explique Jason Rylander, l'avocat principal de l'ONG Defenders of Wildlife. « L'assaut de Trump contre la Constitution américaine a atteint de nouveaux sommets en transformant les zones frontalières en régions sacrifiées », a quant à lui estimé Brian Segee, l'avocat du Center for Biological Diversity.

Cette action en justice intervient alors que les élections présidentielles américaines approchent. Après avoir remis sur le tapis le sujet du mur durant tout son mandat, il n’y a que peu de doutes que la thématique sera encore présente d’ici le mois de novembre, lorsque les Américains seront appelés aux urnes.

Quant au jaguar, les morceaux de murs déjà construits ont déjà un effet néfaste sur l’espèce. Depuis le début des années 2000, seuls de rares spécimens ont été repérés dans l’Arizona. En 2008, l’administration Bush a même abandonné l’idée d’une réintroduction du jaguar sur le territoire américain, ce qui avait déjà provoqué l’ire des militants pour l’environnement. Le loup gris mexicain enfin est une espèce quasiment éteinte. Il n’en reste que des petits groupes en Arizona, au Nouveau-Mexique et au nord du Mexique.

 
  • Johnny Hallyday et Catherine Deneuve: une folle passion cachée

    Catherine Deneuve et Johnny Hallyday en 1962.

    Un pacte d’amour secret et préservé : « Qu’est-ce qu’elle a de tellement exceptionnel Catherine Deneuve ? Elle a ce que les autres n’ont pas ». Voilà ce que répondait Johnny à son ami Gilles Lhote à propos de sa mystérieuse « Lady Lucille ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern