Stéphane Plaza évoque les conséquences de son handicap: la dyspraxie

Stéphane Plaza évoque les conséquences de son handicap: la dyspraxie
BelgaImage

Au jeu des ressemblances, Stéphane Plaza n’a pas créé l’énigme la plus facile qui soit. Sur Instragam, il a lancé pour défi à ses abonnés de savoir ce qui le rapprochait de célébrités comme Johnny Hallyday, Jean Dujardin, Tom Cruise ou encore Albert Einstein et Daniel Radcliffe. La réponse ne tombe pas sous le sens puisqu’il ne s’agit pas d’un élément physique mais d’un trouble neurologique : la dyspraxie.

Un handicap encore mal connu du public

Une fois passé le suspense de cette devinette, l’animateur de « Recherche appartement ou maison » évoque ce que cela signifie concrètement d’être dyspraxique, ce qu’il est depuis son enfance : « En gros, c’est une altération de la communication entre le cerveau et le corps, les deux fonctionnent très bien, mais pas ensemble. Maladresse, dyslexie, difficulté à maîtriser sa force et à faire ses lacets (ceux-là sont chez moi), organisation, rangement, repérage dans le temps compliqués, et difficulté à faire sa toilette tout seul entre autres... mais grande créativité ! », détaille-t-il avant de conclure : « Les handicaps sont une forme de singularité qui met toujours en valeur tant d’autres qualités insoupçonnées ! Être différent signifie simplement que vous êtes assez courageux pour être vous-même ».

La proportion de dyspraxiques au sein de la population fait objet de débats. L’absence de recensements empêche les spécialistes de donner une estimation précise. Selon Patrick Berquin, professeur de neuropédiatrie au CHU d’Amiens, 5 à 6% des enfants en âge scolaires seraient concernés, dont une partie en souffre réellement en tant qu’handicap. Il faut toutefois noter que les dyspraxiques, malgré leurs difficultés, peuvent parfaitement mener une vie scolaire normale, même si bien entendu certains aménagements dans le quotidien facilitent les choses. Dans le cas de Stéphane Plaza, cela expliquerait en tout cas certaines des gaffes pour lesquels il est connu lors de ses émissions de réaménagement d’intérieur.

 
  • Pluto: 90 ans d’aventures avec Mickey

    Disney

    Le chien de Mickey Mouse, un Saint-Hubert… belge, faisait sa première apparition en 1930 dans un dessin animé. S’il ne parle pas et ne porte pas de vêtements, il devient le canidé le plus célèbre du cinéma d’animation mondial et l’un des six personnages préférés de l’empire Disney…

  • Un membre d’OceansAsia montre les masques ramassés sur une plage de Hong Kong. On en retrouve aussi dans nos rues.

    Covid-19: l’inquiétante pollution

    Conséquence immédiate de la pandémie : une montagne de déchets, faite de masques, d’emballages à usage unique, de lingettes ou de matériel médical.

  • LE RAPPEUR

    C’est bon pour le moral: Najib Bauwens, un professeur rappeur

    Dans cette nouvelle série, « Soir mag » met à l'honneur des gens, des actions, des discours à l’esprit positif en souhaitant que celui-ci se répande largement. Cette semaine : durant le confinement, Najib Bauwens a créé des vidéos ludiques de ses cours pour maintenir le lien avec ses élèves.

  • Belgaimage

    Découvrez les recettes de cuisine de Downton Abbey

    On a adoré la série, aimé le film et rêvé d’être invité à la table des personnages créés par le magicien Julian Fellowes. Pour nous permettre de nous en approcher, Annie Gray publie « Downton Abbey – Le livre de cuisine ». En voici trois recettes en exclusivité pour « Soir mag ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern