Accueil Actu Télé

Candidats, finale, suite : Denis Brogniart s’exprime sur cette saison de Koh-Lanta

Dans une interview réalisée pour « Ouest-France », l’animateur a décrit de long en large quel était son point de vue sur la saison qui se termine aujourd’hui ainsi que sur l’émission dans sa globalité.

Temps de lecture: 3 min

Les sites d’information sont unanimes : le cru 2020 de Koh-Lanta est exceptionnel et a marqué les esprits par ses rebondissements. Ce soir, l’épreuve des poteaux et le dernier conseil vont départager les trois candidats restants : Inès, Naoil et Claude, le dernier « héros » restant. Pour l’occasion, « Ouest-France » a interviewé Denis Brogniart pour avoir son avis sur l’émission qu’il anime depuis près de 18 ans.

L’histoire d’un « blockbuster »

Finale oblige, ses premiers mots concernent cet événement. Selon lui, elle devrait se dérouler « presque normalement », l’absence du public étant le seul manque réel par rapport aux autres années. Les familles non plus ne seront pas là. Il y aura quelques adaptations dû au temps disponible, plus conséquent qu’à l’accoutumée, surtout pour écouter les avis des différents candidats. Cette partie-là « durera une petite heure, avec des surprises, des témoignages de gens connus, de gens qui apprécient le programme. Il y aura plein de choses, vous ne verrez pas le temps passer », assure Denis Brogniart.

Après s’être félicité d’avoir ici « un blockbuster efficace » qui a fait de bons scores d’audience en 2020, il revient sur le casting particulièrement riche de cette année. « Il était formidable », dit-il, « mais il y a aussi l’alchimie Koh-Lanta, comme un plat : il faut les bons ingrédients mais aussi la bonne façon de les mettre en valeur. Et là, c’est le rôle et le talent de la production ».

Parmi ce casting, on trouve Ahmad, tacticien hors pair mais très mauvais nageur. Lorsque « Ouest-France » demande si ce n’était pas une erreur de le garder, Denis Brogniart répond sans ambiguïté : « Et pourquoi pas ? Évidemment, ce n’était pas un grand nageur, mais c’est ça Koh-Lanta ! Koh-Lanta, c’est des candidats qui représentent la population française. Et dans la population, il y a des gens qui ne nagent pas très bien », dit-il en précisant qu’Ahmad avait réussi les tests de natation avant le départ en piscine. « Donc je répète et je signe : Ahmad avait sa place. Son côté stratégique et sa personnalité ont défrayé la chronique. J’ajoute qu’on peut aller relativement loin à Koh-Lanta sans être une flèche en sport. C’est un triptyque : il faut se débrouiller dans les épreuves, ne pas être totalement incompétent en survie et avoir un soupçon de stratégie pour éviter les chausse-trappes tout au long de l’aventure ».

Denis Brogniart avoue d’ailleurs que l’émission lui plaît tellement que s’il n’était pas animateur, il aurait bien rejoint les candidats : « C’est la seule émission pour laquelle je me serais inscrit ! Je pense que j’aurais été un candidat passionné par la survie et les épreuves parce que je suis sportif. Ça aurait peut-être été moins facile sur les rapports humains, le fait de devoir supporter une promiscuité avec des gens que vous ne connaissez pas et que vous n’appréciez pas forcément ».

Enfin, quid de la prochaine saison ? Elle a déjà été tournée en automne dernier et « le montage est en cours de finalisation. Je ne peux pas vous dire quand elle sera diffusée, mais il faudra être là dès le premier épisode car cela va partir très vite, avec une configuration de départ jamais vue », conclut-il en restant fidèle à ses talents pour instaurer le suspense.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une