«Affaire conclue»: le départ fracassant de Pierre-Jean Chalençon à cause d'une photo (image)

«Affaire conclue»: le départ fracassant de Pierre-Jean Chalençon à cause d'une photo (image)
BelgaImage

Les polémiques auront eu raison de lui. Face à un énième scandale sur les réseaux sociaux, Pierre-Jean Chalençon a décidé de quitter « Affaire conclue » dans lequel il est l’un des acheteurs. Ce mercredi, il a expliqué au blog de Jean-Marc Morandini les raisons de ce départ décidé « en accord » avec la production et pour le bien de l’émission. En cause : une photo avec Dieudonné.

Un enchaînement de politique en une demi-année

L’image n’aura pas tardé à avoir la peau du passionné de la période napoléonienne. Cette annonce est arrivée alors qu’elle circulait depuis une journée. On y voit Pierre-Jean Chalençon boire un verre tout sourire à côté de l’humoriste devenu militant antisémite.

« Je fais des photos tous les jours avec des fans et des personnalités. Il m'a demandé de faire une photo et j'ai accepté sans réfléchir car nous étions dans une ambiance festive », explique le collectionneur. « Je reconnais que c'était une faute mais tous ceux qui me connaissent savent que je ne peux pas être soupçonné de partager les idées de Dieudonné ».

Selon lui toutefois, le mal est fait et un retour en arrière semble impossible. « Devant l'ampleur prise par cette polémique, j'ai décidé en accord avec la production de "Affaire conclue" de me retirer des enregistrements dès aujourd'hui. J'aime trop cette émission et ceux qui la font pour prendre le risque de les voir toucher par cette polémique. J'ai fait une erreur, je l'ai dit, et je présente mes excuses à ceux que cette photo a pu offenser ou blesser. J'aurai l'occasion de m'expliquer plus amplement, y compris sur mes projets dans les prochains jours ».

S’il dit ne pas se retrouver dans les idées de Dieudonné, une vidéo avait déjà troublé le public en décembre dernier à propos de ses affinités politiques. Il s’affichait alors aux côtés de l’homme politique d’extrême-droite Florian Philippot. A cela, il faut encore ajouter diverses polémiques ces derniers mois, par exemple lorsqu’il souhaitait sur les réseaux sociaux la mort de Line Renaud ou lorsqu’Erwan Toularastel, le compagnon de Michou, accusait Pierre-Jean Chalençon d’imposture, ce dernier ayant selon lui menti en disant avoir été un proche de Michou.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern