«Top Chef»: Mory Sako va ouvrir son propre restaurant au mois de septembre

DR
DR

Candidat de « Top Chef » cette année, Mory Sacko a marqué le concours par son originalité, sa créativité et son sourire. Le jeune homme s’apprête désormais à ouvrir son propre restaurant dans le XIVe arrondissement de Paris. S’il a dû retarder l’ouverture des portes de son établissement à cause du coronavirus, celle-ci devrait avoir lieu au mois de septembre prochain. Intitulé « MoSuke », le nom de son restaurant a été choisi en référence à son prénom, mais est aussi un « hommage à Yasuke, qui est le premier et seul samouraï africain ayant existé au Japon ».

Dans son établissement, une cuisine africaine sera accompagnée d’inspirations japonaises et françaises. Il a choisi comme symbole de son restaurant un héron, son animal fétiche. « Lors de ses migrations saisonnières, l’oiseau vole entre les différents continents et se nourrit de ce qu’il y trouve », expliquait-il. Deux menus seront présentés à la carte, rapporte Konbini. Tout d’abord, un menu « Migration » avec un stick rice au gombo et caviar, une sole cuite en feuille de bananier ou un bœuf sauce mafé au tamarin. Puis un menu « Vol de nuit » avec du turbot, des bananes plantains et des gambas au miso.

Après avoir travaillé deux ans au palace Royal Monceau et quatre ans avec son mentor Thierry Marx, l’ancien candidat de Paul Pairet a l’intention de suivre sa propre voie et espère décrocher une étoile, comme il l’avait expliqué à Télé Loisirs à la suite de son élimination de « Top Chef » : « J’aimerais bien décrocher une étoile. Mon objectif c’est d’avoir une étoile, puis deux et ainsi de suite. J’ai envie d’y arriver par ma cuisine. »

 
  • Les Schtroumpfs à la conquête du monde

    ok_Grande Cigogne BD 38

    L’air de rien, ils sont de bons ambassadeurs des causes les plus nobles. En amusant les petits… ils attirent les grands de ce monde, car un Schtroumpf sert de mascotte aux Nations unies.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern