Johnny Depp affirme une nouvelle fois qu’il n’a jamais frappé son ex-femme

Belgaimage
Belgaimage

Depp poursuit en diffamation devant la Haute Cour de Londres le tabloïd The Sun et sa société éditrice NGN pour l’avoir accusé d’être un mari violent, ce qu’il dément. L’acteur de 57 ans affirme qu’Amber Heard, 34 ans, a monté un dossier contre lui pendant leurs deux années de mariage, qui s’est achevé par un divorce fracassant en 2017, afin de faire avancer sa carrière à ses dépens.

Poursuivant son témoignage au cinquième jour du procès, il a assuré n’avoir pas pu, en mars 2015 à Los Angeles, agripper les cheveux de sa femme d’une main et la frapper de l’autre, dans la mesure où il portait un plâtre avec « un petit dinosaure ». Johnny Depp est interrogé sur 14 faits présumés de violences conjugales lors d’audiences tournant au grand déballage sur ses addictions et son style de vie débridé, avec publication de messages privés, photos et témoignages accusatoires.

Il tient pour preuve de son comportement non violent un message que lui avait envoyé peu après le père de l’actrice, David Heard, dans lequel celui-ci admettait que sa fille avait des problèmes d’humeur, comme Johnny Depp avec la drogue et l’alcool. « Mais je t’aime toujours comme un père ou un frère  », écrivait David Heard.

AFP

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern