Booba attaque le militantisme féministe d’Angèle dans son nouveau titre (vidéo)

B9718081668Z.1_20181229102137_000+G5OCMH6UO.2-0
BelgaImage

On pourrait croire les combats contre le racisme et de la misogynie compatibles au vu de leurs valeurs progressistes. Mais pour Booba, c’est hors-de-question ! Dans son nouveau titre « Dolce Vita », sorti ce 14 juillet, le rappeur a pris position pour défendre la cause noire. Mais d’autre part, il donne sa vision très personnelle de la gente féminine… en s’attaquant à Angèle.

Une rancœur nourrie depuis un an

Dans sa chanson, Booba parle ainsi à une femme en lui demandant de retirer ses vêtements, pour qu’il puisse profiter à sa façon du plaisir sexuel. Manifestement, il sait que sa compagne n’est pas vraiment d’accord avec sa vision de leur relation. C’est alors qu’il sort sa pique envers Angèle : « Enlève tout, j’m’en fous de la dentelle, balance ton misogyne à Angèle ». Ce passage constitue une référence directe à la chanson « Balance ton quoi » dans laquelle Angèle dénonce justement ce genre de comportement machiste que Booba assume totalement.

Il se peut qu’avec cette attaque ad hominem, le rappeur veuille rebondir sur un accroc qu’il a eu avec la chanteuse. L’année passée, Booba s’était plaint d’être bien moins diffusé en radio qu’Angèle, alors que leurs ventes de disques étaient plus ou moins équivalentes. Celle-ci avait répondu avec un simple « Ouaiiss » et plusieurs drapeaux belges. Visiblement énervé, le rappeur avait alors répliqué en disant : « Ouaiiss quoi ? Tu veux jouer ? ». La chanteuse avait alors préféré ne pas répondre pour que la polémique s’éteigne, ce qui semble avoir marché… du moins jusqu’à aujourd’hui.