Une randonneuse est approchée par un ours… et prend un selfie (vidéo)

Une randonneuse est approchée par un ours… et prend un selfie (vidéo)
Capture d’écran Twitter

C’est la grandeur frayeur du randonneur : se retrouver devant un gros animal sauvage qui pourrait attaquer. En Europe de l’Ouest, le risque est plutôt de rencontrer un sanglier ou un renard. Mais au Mexique, il est possible de tomber nez à nez avec un ours noir. C’est ce qu’il s’est passé dans un parc naturel près de San Pedro Garza García, dans le Nuevo León, au nord-est du pays. Une jeune femme, accompagnée de quelques personnes, a été approchée par un ours noir mais sa réaction a été plutôt bonne. Elle a ainsi gardé un sang-froid exemplaire pour ne pas être blessée. Le temps que l’ours s’éloigne, elle s’est même autorisée à faire… un selfie avec la bête.

Ne pas fuir !

Dans la vidéo faites de cette rencontre hors-du-commun, on peut voir l’ours se placer juste derrière la jeune femme, se mettant même sur ses deux pattes arrières pour s’élever à la hauteur de son invitée du jour. C’est à ce moment-là qu’elle a fait cette photo qu’elle ne risque pas d’oublier. Quelques secondes après, vu le peu de réactions dont elle a fait preuve, l’ursidé finit par s’éloigner. Ce n’est que lorsque l’ours s’en va pour de bon qu’un homme recommande de partir en marchant doucement.

Heureusement pour elle, les ours noirs sont connus pour être plus curieux qu’agressifs. En cas de rencontre, il ne faut surtout pas fuir, ce que cette femme a parfaitement fait en restant immobile, comme les autres personnes qui l’accompagnaient. L’ONG Humane Society recommande même de faire face à l’ours et de se faire le plus grand possible, par exemple en écartant les bras ou, mieux, en déployant un manteau. Faire du bruit serait également efficace. Si la femme ici présente s’est contentée de rester immobile, sans adopter ces autres recommandations, cela lui aura néanmoins permis une photo de voyage qu’elle gardera certainement précieusement avec elle.

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern