La magnifique surprise de Roger Federer à deux jeunes Italiennes (vidéo)

Capture d’écran
Capture d’écran

Au mois d’avril dernier durant le confinement, deux adolescentes italiennes avaient fait le buzz grâce à la publication d’une vidéo de leur partie de tennis originale. En effet, pour ne pas perdre leur technique, Vittoria (14 ans) et Carola (11 ans) avaient pris habitude de continuer à s’entraîner malgré le coronavirus, d’un toit d’immeuble à un autre en Ligurie. Sur les réseaux sociaux, l’entraînement des deux voisines avait rapidement fait le tour du monde.

De nombreuses stars du tennis en ont d’ailleurs eu vent, dont Roger Federer. Pour faire plaisir aux jeunes tenniswomen, le champion a mis en place une surprise en leur rendant visite, avec l’aide de la marque de pâtes Barilla, l’un de ses sponsors. Pensant participer à une interview, Vittoria et Carola répondent aux questions d’un journaliste, en nommant Roger Federer comme étant leur joueur préféré, rapporte 7sur7

À la grande surprise des adolescentes, leur idole débarque en pleine interview. Elles ne peuvent cacher leur émotion et leur contentement, osant à peine croire ce qu’il se passe. Le champion suisse leur propose alors de jouer avec lui sur les toits des immeubles. Un rêve devenu réalité pour les Italiennes. Elles ont également profité de l’occasion pour immortaliser ces instants magiques, en demandant quelques dédicaces au passage.

« Pour moi, la surprise a commencé au moment où j’ai décidé d’aller physiquement à Finale Ligure, parce qu’il a été même question de le faire ailleurs. Je leur ai dit ‘salut’ et j’ai attendu leur réaction : ça ne pouvait pas être plus mignon. J’ai trouvé qu’elles étaient absolument géniales. C’était un moment spécial dans ma carrière que de surprendre des jeunes fans comme j’ai pu le faire aujourd’hui », a expliqué par la suite Roger Federer.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern