Pensant porter un enfant, le président Bolsonaro prend un homme nain sur son épaule et fait le buzz (vidéo)

Pensant porter un enfant, le président Bolsonaro prend un homme nain sur son épaule et fait le buzz (vidéo)
©Belga

Jair Bolsonaro est friand de bain de foule, et surtout en période de coronavirus dirait-on. Pourtant contaminé par le Covid-19 en juillet, le président brésilien a toujours considéré le virus comme « une petite grippe » et n’a jamais vraiment appliqué les gestes barrières correctement et attentivement. Plusieurs fois, il est allé à la rencontre de la foule sans porter de masque et sans respecter les mesures de distanciation sociale.Ce qu’il a de nouveau fait le 17 août dernier, lors de la visite d’une usine à Aracaju, sur la côte est du Brésil, rapporte RTL France. Jair Bolsonaro s’est retrouvé au milieu de dizaines de personnes, sans masque ni distanciation sociale.

Mais en dehors de ça, l’homme de 65 ans s’est fait remarquer pour une scène cocasse. Une vidéo postée sur Twitter le montre avec un homme dans les bras. Au milieu de la petite foule, pensant faire face à un enfant d’une dizaine d’années, le président brésilien a hissé un homme nain sur son épaule. Ce n’est que lorsqu’une dame présente sur les lieux demande s’il s’agit d’un enfant que Bolsonaro repose l’homme à terre et s’éloigne. La scène n’a ensuite pas échappé aux internautes, qui se sont fait une joie de la repartager. En deux jours, les images ont d’ailleurs été visionnées plus de deux millions de fois.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern