Après une chasse à courre en France, un cerf se réfugie en plein centre-ville (vidéo)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

Traqué, le cerf cherche un refuge. Ce samedi 19 septembre, aux alentours de 9h du matin, il débarque alors dans une zone en construction de Compiègne et s’écroule au sol. Exténué après la traque qu’il a vécue pendant une chasse à courre, il restera plusieurs heures sur le trottoir devant ce chantier situé dans un lotissement en lisière de forêt, comme le précise France 3 – Oise.

Comme le précisent nos confrères, la police est rapidement intervenue pour sécuriser la zone. Quand des militants du groupe AVA (Abolissons la vénerie aujourd’hui) ont afflué sur les lieux pour s’assurer que le cerf soit sauvé. Un vétérinaire a été dépêché sur place pour examiner l’animal, l’endormir et le relâcher par la suite en forêt. Finalement, le cerf s’est relevé seul et a pris la fuite : d’abord à l’intérieur du chantier même, puis en direction de la forêt.

Le maire de la ville, qui se pose en fervent défenseur de la chasse à courre, a réagi à l’incident, qu’il juge « regrettable » : « Il convient d’analyser ce qui s’est passé. Les veneurs doivent rester extrêmement prudents mais les problèmes de cette nature sont inévitables ». Les veneurs – à savoir les organisateurs d’une chasse à courre –, eux, ont gracié l’animal. Sur les réseaux sociaux, le groupe AVA a publié une vidéo de l’incident.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern