Millie Bobby Brown avoue avoir chipé quelques objets lors de tournages

Âgée d’à peine seize ans, Millie Bobby Brown est déjà une actrice reconnue pour son talent. Pourtant, elle n’est pas tout à fait la jeune fille modèle qu’elle parait. Lors d’une interview accordée à BBC Radio, elle a avoué avoir chipé des objets sur des tournages à plusieurs reprises, pour ramener un souvenir chez elle, rapporte 20Minutes.

Elle a expliqué que cela s’était entre autres passé sur le tournage de la série « Stranger Things ». Dans la saison 3, son personnage Eleven fait du shopping avec Max dans un magasin Gap qui se trouve dans le centre commercial de la saga. « C’était vraiment un faux magasin, mais j’ai pris des jeans et un t-shirt rouge et bleu », a admis la jeune actrice, qui s’est ensuite sentie coupable.

Ce n’était toutefois pas la première fois qu’elle s’emparait ainsi d’un souvenir. Quand elle avait neuf ans, elle avait également volé un briquet sur le tournage d’« Intruders ». Plus récemment, elle s’est emparée d’un corset lors de la production de la série « Enola Holmes », dans laquelle elle incarne la petite sœur de Sherlock Holmes, actuellement diffusée sur Netflix. Oups !

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.