Barron Trump, le fils de Donald et Melania Trump, a lui aussi été testé positif au Covid-19

Barron Trump, le fils de Donald et Melania Trump, a lui aussi été testé positif au Covid-19
©ABACAPRESS

«Barron va bien», a simplement indiqué peu après Donald Trump, interrogé sur son dernier fils (14 ans) au moment de son départ pour l’Iowa où il doit participer à son troisième meeting de campagne en trois jours, à 20 jours de l’élection.

Dans un texte intitulé «Mon expérience du Covid-19», Melania Trump, qui avait, comme son mari, été testée positive il y a deux semaines, annonce par ailleurs qu’elle est elle aussi désormais négative.

La communication de la Maison Blanche et du médecin du président, le docteur Sean Conley, a été particulièrement opaque et confuse depuis le début du mois d’octobre, alimentant les interrogations.

«J’encourage tout le monde à continuer à vivre une vie aussi saine que possible», écrit la «First Lady» dans son texte publié sur Twitter.

«Un régime équilibré, de l’air frais et des vitamines sont vraiment essentiels pour garder nos corps en bonne santé», ajoute-t-elle, insistant aussi sur l’importance de «la compassion» et de «l’humilité».

Pour Donald Trump et Joe Biden, le prochain grand rendez-vous de la campagne aura lieu jeudi, mais ce n’est pas celui attendu.

Leur débat ayant été annulé, ils répondront en direct à la télévision à des électeurs mais chacun sur une chaîne différente.

La chaîne NBC News a annoncé que le président républicain ferait face à des électeurs pendant une heure en Floride jeudi soir (20H00, minuit GMT), au moment où son adversaire démocrate se pliera au même type d’exercice dans son Etat natal de Pennsylvanie sur une chaîne concurrente, ABC News.

Ces deux Etats-clés ont été remportés par M. Trump en 2016 et devraient jouer un rôle central sur l’issue du scrutin du 3 novembre.

Guerre d’audience

Tradition politique américaine, le «town hall» est une émission télévisée, en direct, pendant laquelle un panel d’électeurs, sous la supervision d’un modérateur, interroge un candidat.

Les audiences de ces deux rendez-vous seront particulièrement attendues avant d’être comparées alors que l’immense majorité des sondages donnent Joe Biden gagnant.

Pour raison sanitaire, par crainte que M. Trump soit encore contagieux (il a depuis été déclaré négatif au Covid-19, après un test rapide), la commission indépendante chargée d’organiser les débats avait initialement décidé que celui-ci serait virtuel.

Un format catégoriquement refusé par le tempétueux dirigeant, qui s’était fait remarquer en interrompant constamment, et avec agressivité, l’ancien vice-président de Barack Obama lors du premier débat fin septembre.

Le troisième débat est toujours prévu le 22 octobre à Nashville, dans le Tennessee.

Jeudi, Donald Trump et la modératrice Savannah Guthrie respecteront la distanciation sociale et les participants venus poser des questions au locataire de la Maison Blanche porteront des masques, a précisé NBC.

Le Dr Anthony Fauci, l’un des principaux experts du gouvernement américain sur le coronavirus, a estimé que le président «ne transmettait plus de virus infectieux», a ajouté la chaîne.

Visiblement plein d’énergie et tenant à montrer qu’il a battu le virus, le républicain de 74 ans a de nouveau insulté son adversaire mardi soir, le qualifiant de mentalement «grillé», avant de tweeter un photomontage du démocrate de 77 ans en fauteuil roulant, dans un hospice.

M. Biden, qui respecte strictement les consignes des autorités sanitaires, à l’inverse de son adversaire, est longtemps resté dans son domicile pendant la pandémie, avant d’un peu intensifier son rythme de campagne et de reprendre les déplacements.

Selon le dernier sondage de l’université Quinnipiac, le vétéran de la politique est en tête dans les sondages en Géorgie avec sept points d’avance sur Donald Trump, et les deux sont au coude-à-coude dans l’Ohio. Deux Etats remportés par le milliardaire républicain en 2016.

AFP

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • 1-22278647_10155990153115934_2035067948_n-1

    Opération Shoe-Box: du bonheur en boîte

    À travers cette initiative solidaire, l’association Les Samaritains appelle à la générosité des Belges pour gâter, à leur manière, les personnes sans abri ou défavorisées.

  • Son père l’abandonne à six ans. Audrey Hepburn en restera angoissée pour la vie, cherchant l’affection auprès d’autres hommes. Une blessure qui ne se refermera jamais.

    Audrey Hepburn: une vie d’épreuves

    Derrière l’image glamour, tout en élégance et en charme, l’actrice soignait ses blessures. Un documentaire britannique de la réalisatrice Helena Coan révèle la part de souffrances et d’échecs personnels de la star.

  • Belgaimage

    Les chercheurs de pharaons (12)

    Dans un livre passionnant qui vient d’être réédité, Michel Duino retrace notamment la découverte du tombeau de Ramsès II. Un roman vrai qui se lit comme un polar. Nous publions cette partie de l’ouvrage sous forme de feuilleton.