Sandra Kim lauréate de «Mask Singer» version flamande (vidéo)

Dans «
Mask Singer
», Sandra Kim se cachait sous le costume de la Reine, ou «
de Koningin
».
Dans « Mask Singer », Sandra Kim se cachait sous le costume de la Reine, ou « de Koningin ». - Capture d’écran Youtube

TF1 fait beaucoup parler avec son émission « Mask Singer », mais nous en avons notre version aussi. Diffusé sur la chaîne VTM, le programme est en néerlandais, mais rassemble également des stars, vêtues de costumes qui n’ont presque rien à envier à ceux de TF1. Et sous l’un de ces costumes justement, celui de la Reine (ou de Koningin en néerlandais), se cachait en fait notre lauréate de l’Eurovision 1986, Sandra Kim. L’interprète de « J’aime la vie » a bluffé les membres du jury de l’émission lors de toutes ses prestations, les quatre jurés se demandant longuement qui se cachait derrière ce costume de perles. Malgré les indices permettant de reconnaître Sandra Kim, seuls deux membres du jury sur les quatre ont finalement trouvé la bonne réponse, lors de la toute dernière émission diffusée ce vendredi. Et la chanteuse belge a été couronnée, sortant lauréate de cette version flamande de « Mask Singer ».

Un costume à 20.000 euros

Auprès de nos confrères de Sudinfo, Sandra Kim a expliqué qu’elle ne « pensait pas gagner ». « Dans un premier temps, j’ai même pensé refuser le programme, mais je dis souvent non avant de me raviser », a-t-elle raconté, « C’est mon entourage qui m’y a poussée, il m’a fait comprendre que ce serait sympa. J’ai fini par prendre la décision seule, j’ai 48 ans, on ne m’impose plus quoi que ce soit, mais là, l’entourage avait raison ».

Donnant ensuite quelques petites anecdotes sur l’émission, Sandra Kim a confié que son costume de Reine ne valait pas moins de 20.000 euros. « Il faisait quand même 14 kilos, ce sont des vraies perles », a-t-elle précisé, expliquant que cet imposant habillage était magnifique mais « pas très confortable » : « Je ne pouvais pas monter mes bras au-dessus des épaules et pour tout dire, je ne voyais pas grand-chose, je fermais même les yeux pour chanter ! Ce qui limitait les possibilités scéniques ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern