Accueil Actu Soirmag

Les écologistes français appellent au boycott de CNews et soutiennent Decathlon

Le parti Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a émis un communiqué critiquant le maintien d’Eric Zemmour ainsi que la ligne éditoriale de la chaîne d’information. Cette initiative a lieu alors que l’enseigne Decathlon est la cible de l’extrême-droite pour son attitude vis-à-vis de CNews.

Temps de lecture: 3 min

En temps normal, les plateaux de télévision sont un endroit de choix pour être bien visible du grand public. Cela est encore plus important pour les personnalités politiques qui y jouent en partie leur réélection. Mais ce jeudi, les écologistes français ont décidé de faire une croix sur une des plus importantes chaînes de télévision : CNews. C’est ce qu’ils expliquent dans un communiqué qui encourage la société à faire bloc contre celle-ci.

Les écolos, soutiens d’un Decathlon au cœur de la tempête

Comme ils l’expliquent, désormais, les « représentants et représentantes d’Europe Écologie Les Verts refusent les invitations de la chaîne d’information CNews ». Dans leur ligne de mire, on trouve plus particulièrement le maintien du présentateur Eric Zemmour, connu pour ses thèses d’extrême-droite mais aussi condamné pour injure et provocation à la haine.

Mais plus généralement, c’est la ligne éditoriale de CNews qui fait l’objet de la colère d’EELV. Les prises de position polémiques de l’animateur Pascal Praud n’y sont sûrement pas étrangères. EELV dénonce aussi le CSA lorsqu’il « laisse la chaîne se rendre complice d’apologie de crimes contre l’humanité et de xénophobie au quotidien », en référence aux propos du général Bugeaud qui insultait les « jeunes issus de l’immigration ». « Nous défendons la liberté de la presse, la liberté pour les journalistes d’exercer leur métier, notamment quand celle-ci est menacée par le vote de l’article 24 de la loi sur la Sécurité globale. Nous témoignons toute notre solidarité aux journalistes de CNews qui se sont démarqué.e.s de la politique conduite par leur employeur », ajoute le parti qui encourage enfin ceux qui « se reconnaissent dans les valeurs d’un débat républicain à en faire de même », à l’exemple de l’enseigne Decathlon.

Cette annonce a lieu quelques jours après que Decathlon ait pris la décision de retirer ses publicités de CNews, en signe de protestation envers ses débats clivants. Si l’annonce avait réjoui les associations engagées contre les discours de haine, un grand nombre d’internautes n’ont pas apprécié l’initiative. Le hashtag #BoycottDecathlon a même été particulièrement en vogue sur Twitter ces derniers jours. Plusieurs personnalités politiques de droite, autant du parti Les Républicains que du Rassemblement national, ont également rejoint ce mouvement anti-Decathlon.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une