«Je suis un miraculé»: Michel Drucker se confie sans détour sur ses sérieux problèmes de santé et son retour à la télé

BelgaImage
BelgaImage

Il n’a qu’une seule envie : fouler le plateau de « Vivement Dimanche » et s’asseoir sur le fauteuil rouge. Michel Drucker est « très impatient », pressé de retrouver les caméras et ses invités. Mais il est aussi « très angoissé » à l’idée de faire son retour, lui qui a été opéré du cœur en septembre dernier. En novembre, il avait annoncé qu’il espérait un come-back dès le début d’année 2021. Rien n’a encore été officialisé côté France 2, et le temps nécessaire sera bien sûr pris pour que l’animateur vedette soit au mieux de sa forme. Michel Drucker, lui, devrait quitter le centre de rééducation parisien où il est soigné d’ici une semaine.

Pour Le Parisien, il a envisagé son retour à l’écran : « Ça va être un moment fort. Je reviendrai que si je suis au top, et même plus. Je commencerai par un grand merci. Mais je vais reprendre comme si rien ne s’était arrêté. J’y mettrai de l’humour. J’espère faire oublier très vite que je reviens de loin. Je prépare la dernière ligne droite ». Après la reprise de son émission, il y aura aussi la suite du programme. Et Michel Drucker voit loin : « J’aimerais bien être encore dans le coup pour vivre les JO 2024 de Paris et une ou deux campagnes présidentielles, car la politique me passionne. Il y a encore un mois, je pensais que je ne reviendrais plus jamais. Alors que, aujourd’hui, je ne me fixe pas de date ».

« J’ai frôlé la catastrophe »

Pour nos confrères français, Michel Drucker a aussi accepté de revenir sur ses soucis de santé des derniers mois. Il le dit d’emblée : « J’ai joué de malchance. Comme disent les cardiologues, je suis un miraculé ». Il a enchaîné les pépins cardiaques, avec trois mois d’hospitalisation au compteur. S’il a d’abord été « très bien soigné » pour une hyperthyroïdie, il a ensuite dû faire face à une infection provenant d’un soin dentaire. « La bactérie, apparemment pas trop méchante, a infecté le cœur et provoqué une septicémie avec un germe qui avait touché la valve mitrale mais aussi la rate et le rein. Pendant un mois, j’ai été mis sous perfusion avec un antibiotique de choc. Une période que j’ai gardée secrète », synthétise Michel Drucker.

La bactérie en question a aussi touché la jambe droite. « On aurait pu m’amputer », lâche Michel Drucker au Parisien. « On a réussi à la déboucher, mais la valve était toujours infectée. Le chirurgien m’a alors dit : ‘On ne peut plus attendre’. La veille, je me croyais encore invincible. J’en ai fait des cauchemars ». Après plusieurs examens médicaux, le verdict est sans appel : l’animateur télé doit subir un triple pontage : « Ça m’a assommé. Je n’arrivais pas à comprendre. J’ai une bonne hygiène de vie, je fais du sport, je ne fume pas, ne bois pas… C’est d’ailleurs grâce à ça que je suis encore en vie ».

Michel Drucker passe huit heures sur la table d’opération et quinze d’anesthésie. Il est ensuite conduit aux soins intensifs : « Mon cœur a été arrêté pendant quelques heures et branché à une machine. Là, j’ai réalisé avoir frôlé la catastrophe ». Aujourd’hui, l’animateur reprend des forces, malgré une petite alerte : l’infection de sa cicatrice. Malgré tous ces déboires de santé, il conclut : « Mais j’ai le moral. Je vais même plutôt bien pour quelqu’un qui a évité la catastrophe. J’ai cru que j’aurais de graves séquelles après une si lourde opération. J’ai pensé que je terminerai ma vie au ralenti et ne plus jamais refaire mon métier ».

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern