«District Z» divise, entre ceux qui approuvent et ceux qui y voient «la pire émission» jamais vue

«District Z» divise, entre ceux qui approuvent et ceux qui y voient «la pire émission» jamais vue
TF1

Arthur avait promis du grand show pour sa nouvelle production, animée par Denis Brogniart et rassemblant une bonne brochette de stars. L’attente était donc grande et de ce fait, du côté des téléspectateurs, ça passe ou ça casse. Ce vendredi soir, « District Z » a ainsi rassemblé un large public, avec 26,1% d’audience (voire beaucoup plus chez le public cible) et 5,36 millions de téléspectateurs. Mais si Denis Brogniart se félicite de ce succès sur Twitter, sur le même réseau social, les témoignages de téléspectateurs déçus pleuvent.

« Pire émission » ou émission « super bien produite » : les avis très partagés

Parmi les commentaires, nombreux ont été à reprocher à TF1 et Arthur d’avoir voulu créer une sorte de « Fort Boyard » bis, version zombie. Les épreuves du Professeur Z, ainsi que les lingots d’or qui lui sont dérobés par les participants, ont en effet largement été comparés aux jeux et à la cage de pièces d’or du célèbre fort. « Arthur, c’est quoi ce BoyardLand version Leader Price ? Tu n’as pas honte ? », ose même dire un internaute au producteur.

D’autres ont aussi été déçus par la prestation des zombies, pas assez convaincants selon eux. Plusieurs les ont par exemple comparé aux Télétubbies pour témoigner de leur déception. « Il me semble qu’Arthur a raté le coche, car c’est la pire émission que j’ai pu voir à la télé », commente une personne. « TF1, ils ont fait un décompte depuis trois mois pour cette daube », renchérit un autre.

Mais « District Z » n’a pas que des ennemis puisque parmi les 5,36 millions de téléspectateurs, certains ont pris la défense de l’émission. « Les français pleurent tout le temps en fait. J'ai adoré District Z. Merci Arthur, du nouveau, ça fait du bien. Du divertissement à la télé fait du bien ». « Je tire mon chapeau à Arthur car les décors sont magnifiques et c'est super bien produit », ajoute un autre.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern