Aux États-Unis, cette espèce en voie de disparition a reçu son propre vaccin contre le Covid-19

Un putois à pattes noires dans le centre de conservation de Wellington.
Un putois à pattes noires dans le centre de conservation de Wellington. - BelgaImage

Eux aussi ont leur vaccin contre le coronavirus  ! Les putois à pattes noires, qui figurent parmi le triste classement des mammifères les plus menacés d’Amérique du Nord, ont reçu une injection d’un vaccin expérimental contre le coronavirus, comme le rapporte le Huffington Post. Ce produit leur a été inoculé pour les protéger eux mais aussi pour préserver les êtres humains et les autres espèces animales.

>La vaccination contre le coronavirus a officiellement commencé en Belgique

Les putois à pattes noires sont de proches cousins des visons, espèce qui peut transmettre le Covid-19 à l’homme. « Nous n’avons pas de preuve directe que les putois à pattes noires pourraient être sensibles au Covid-19, mais à cause de leur proximité avec les visons, nous n’avons voulu prendre aucun risque », a informé Tonie Rocke, interviewé par Quartz. Ce scientifique fait partie du groupe de chercheurs du Colorado qui a travaillé sur ce vaccin à destination de cette espèce très fragile.

Les putois à pattes noires ont été déclarés disparus en 1979. Une petite population a, par la suite, été retrouvée dans un ranch du Wyoming. Puis, la peste sylvatique est passée par là. Heureusement, des scientifiques avaient sauvé une vingtaine de ces mammifères à fourrure. Les putois à pattes noires font désormais partie d’un programme d’élevage en captivité dans le Colorado. Pour l’heure, aucun cas de coronavius n’y a été détecté.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern