The Voice Belgique a dévoilé ses premières pépites (vidéos)

La RTBF a lancé la neuvième saison de The Voice Belgique mardi soir.
La RTBF a lancé la neuvième saison de The Voice Belgique mardi soir.

Malgré la crise du coronavirus, « The Voice Belgique » a repris ses droits à la RTBF. Avec quelques adaptations, certes. Pas de standing ovations de la part du public cette année par exemple, puisque celui-ci n’est présent que virtuellement (et en petit comité), via des écrans installés sur le plateau de tournage.

Les candidats ne font donc réellement face qu’au jury, presque entièrement renouvelé par rapport à la saison passée. En effet, seule Typh Barrow est restée. Mais BJ Scott a fait son retour sur les fauteuils rouges, qui accueillent aussi pour la première fois Loïc Nottet et le DJ Henri PFR.

Grandement motivés dans leur chasse aux talents, malgré les conditions sanitaires particulières, les quatre membres du jury ont bien profité de cette première soirée d’auditions à l’aveugle. Chacun d’eux est reparti avec au moins un talent dans son équipe.

Buzz du cœur et coachs bloqués

Voici un petit récapitulatif des principales prestations de ce mardi 29 décembre.

TK Russell – « It’s A Man’s Man’s Man’s World »

Premier candidat à se présenter devant les coachs, TK Russell, artiste aux multiples talents, a séduit tout le monde grâce au titre « It’s A Man’s Man’s Man’s World » de James Brown. Son timbre particulier a fait mouche auprès des quatre membres du jury, mais c’est sur Henri PFR que le choix de TK Russell s’est porté.

Quentin – « Magnolias Forever »

Jeune Liégeois de 26 ans, Quentin a récolté quatre buzz également, avec une reprise bien à lui de « Magnolias Forever » de Claude François. Habitué aux prestations en duo avec sa compagne, il a tenté sa chance en solo, avec sa guitare, et a fini par convaincre tout le monde, BJ et Henri PFR les premiers. Et Quentin a intégré, lui aussi, l’équipe d’Henri PFR.

Belassa – « Savage »

Fan de rap, Belassa, 20 ans, s’est lancée dans une reprise de « Savage », titre de la rappeuse Meghan Thee Stallion lors de son audition à l’aveugle. Un choix qui fait danser tous les coachs, dont trois se sont retournés : Henri PFR, Loïc Nottet et BJ Scott. Pour se décider, la candidate de 20 ans a demandé aux trois membres du jury de se lancer dans une battle improvisée, avant de choisir l’équipe de… Henri PFR, au grand désespoir de Loïc Nottet.

Laysa – « La vie ne vaut rien »

À 18 ans, Laysa, qui adore la chanson française, a offert au jury une reprise tout en douceur de « La vie ne vaut rien » d’Alain Souchon. Rapidement buzzée par Typh Barrow, elle a également fait craquer Loïc Nottet. Mais ce dernier, bloqué par sa collègue, n’a pu récupérer le jeune talent.

Lorraine – « Corps »

C’est avec une chanson d’Yseult, « Corps », que Lorraine s’est présentée devant les coachs. Habituée aux chansons anglophones, la jeune femme était quelque peu hors de sa zone de confort, mais sa voix fragile a fait se retourner BJ Scott. « Je ne pouvais pas ne pas me retourner, c’est un buzz du cœur », a confié cette dernière, inspirée par l’univers de Lorraine, 24 ans.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern