Un appel à témoins a été lancé pour retrouver… une météorite qui s’est écrasée en Belgique

Image d’illustration
Image d’illustration - Belgaimage

Ce vendredi matin vers 7h52, une météorite s’est écrasée en Belgique, entre Alost et Termonde. Elle a également été aperçue aux Pays-Bas et dans le nord de la France. Le passage du fragment de corps céleste a été capturé par les caméras de Bruxelles, Noordwijk et Oostkapelle du projet FRIPON (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network). L’observatoire flamand Mira a également confirmé l’information, rapporte 7sur7.

L’astéroïde ne mesurerait que quelques centimètres de diamètres. Sa vitesse initiale a été évaluée à seulement 16,3 km/s et sa vitesse finale à 6 km/s. En vue de tenter d’en retrouver des débris, les chercheurs de l’Université de Liège ont lancé un appel à témoins. Les personnes qui vivent dans la zone d’impact sont invitées à scruter leur jardin à la recherche de morceaux de l’astéroïde, qui est toujours introuvable.

Il s’agit seulement de la septième météorite qui touche notre sol, ajoute 7sur7. Tombées du ciel, celles-ci permettent aux scientifiques d’étudier la composition des astéroïdes et d’en apprendre davantage sur l’histoire du système solaire.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?