Angelina Jolie parle de sa vie de famille «difficile» après son divorce

Angelina Jolie parle de sa vie de famille «difficile» après son divorce
BelgaImage

Cela va faire bientôt cinq ans que son couple avec Brad Pitt appartient au passé, mais il a fallu beaucoup de temps pour que l’épreuve de son divorce soit définitivement passée. Ce que révèle Angelina Jolie dans le dernier numéro de l’édition britannique de Vogue. Si elle semble heureuse sur les photos qui la montrent avec ses enfants, cela n’a pas vraiment été le cas ces dernières années.

Une vie de famille compliquée mais qui tend vers le mieux

Comme le raconte l’actrice par des métaphores, aujourd’hui, "la glace a finalement fondu et le sang s'est remis à circuler dans son corps». Mais pour arriver à cela, il a fallu passer par des moments « difficiles » liés à des disputes entre elle et Brad Pitt sur la garde des enfants et sur les questions de finance. Même maintenant, elle « ne sait pas » si elle est heureuse, mais l’avenir est plus radieux :   Les dernières années ont été assez difficiles. Je me suis concentrée sur la guérison de notre famille. Elle arrive lentement […] Je n'y suis pas. Je n'y suis pas encore. Mais j'espère y parvenir. J'y compte », dit-elle.

Angelina Jolie, qui a 45 ans, sent d’autre part le poids des années arriver doucement. « J'aime être plus âgée. Je me sens plus à l'aise dans ma quarantaine que je ne l'ai été dans ma jeunesse. Peut-être parce que ma mère n'a pas vécu longtemps, alors il y a quelque chose à propos de l'âge qui résonne davantage comme une victoire, ce n'est pas triste à mes yeux », confie-t-elle. « J'ai hâte d'avoir la cinquantaine - et mon corps sent que je vais l'atteindre. Nous étions sur le trampoline l'autre jour, et les enfants ont dit: "Non, maman, ne fais pas ça. Tu vas te blesser'' Et j'ai pensé: "Mon Dieu, n'est-ce pas drôle?"... ».

A propos de ses six enfants (trois adoptés, trois biologiques), l’actrice dit avoir quelques difficultés pour les élever, surtout qu’elle dit n’avoir rien d’une « femme au foyer traditionnelle ». Mais si tout n’est pas parfait, elle dit être plus sereine aujourd’hui de ce point de vue-là. « Je les aime. Je pense que nous sommes une bonne équipe. Cela peut paraître cliché, mais vous les aimez, vous essayez des choses et même si vous ratez les œufs, cela n’a pas d’importance à la fin ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern