Britney Spears réagit au documentaire évoquant carrière et sa mise sous tutelle par son père

Belgaimage
Belgaimage

Cela fait un petit temps que les fans de Britney Spears sont inquiets pour la chanteuse à cause de sa mise sous tutelle par son père Jamie. Ils avaient d’ailleurs lancé le mouvement #FreeBritney. Un nouveau documentaire, intitulé « Framing Britney » et produit par le New York Times, a une nouvelle fois mis le feu aux poudres.

Durant près de deux heures, le film raconte le début de carrière de Britney Spears, son ascension fulgurante, l’acharnement des médias, ses déclarations concernant sa santé mentale, sa descente aux enfers et sa mise sous tutelle par son père en 2008. Suite à la diffusion du documentaire, la chanteuse, qui se bat pour retrouver sa liberté, s’est exprimée, rapporte RTL.

« Je ne peux pas croire que cette performance de « Toxic » date d’il y a trois ans!!! J’adorerai toujours être sur scène… mais je prends le temps d’apprendre et d’être une personne normale. J’adore tout simplement profiter des choses simples de la vie de tous les jours ! Chaque personne a son histoire et son point de vue sur les histoires des autres ! Nous avons tous tellement de belles vies différentes et lumineuses ! N’oubliez pas, peu importe ce que nous pensons savoir sur la vie d’une personne, ce n’est rien comparé à ce que la personne réelle vit derrière l’objectif  », a-t-elle écrit sur Instagram en légende d’une ancienne performance.

Si la star a décidé de faire une pause musicale, c’est parce qu’elle refuse de se produire tant que son père est toujours le responsable légal de sa carrière, via cette tutelle dont elle tente de se libérer, ont annoncé récemment ses avocats. Sam Asghari, le petit ami de Britney Spears, s’est également exprimé sur le sujet en évoquant le papa de sa compagne : « Il est important que les gens comprennent que je n’ai aucun respect pour quelqu’un qui essaie de contrôler notre relation et qui lance constamment des obstacles sur notre chemin  ».

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Belgaimage

    Hjalmar Schacht, le banquier de Hitler

    « Je me suis efforcé de mettre mes dons au service du peuple auquel j’appartiens. »

  • Le séisme a provoqué un tsunami dévastateur. Les dégâts ont été estimés à 210 milliards de dollars.

    Fukushima, 10 ans après

    Le Japon veut symboliquement tourner la page à l’occasion des Jeux olympiques. Mais la situation à la centrale nucléaire reste problématique.

  • bete-comme-chou

    Pourquoi dit-on…

    La langue française regorge d’expressions cocasses, alambiquées et plutôt intrigantes. D’où viennent-elles ? Réponse dans le premier « Soir mag » de chaque mois.