Britney Spears se met en grève de concerts pour se défaire de la tutelle de son père

Britney Spears se met en grève de concerts pour se défaire de la tutelle de son père
BelgaImage

La tension vient de monter d’un cran dans la famille Spears. Alors qu’elle est depuis 12 ans sous la tutelle de son père après un internement psychiatrique, Britney Spears veut désormais se défaire totalement de son paternel, James. Son avocat, Samuel Ingham, a ainsi remis au juge en charge de la confirmation de la tutelle une lettre qui ne laissera pas les fans indifférents puisque la star entre purement et simplement en grève pour obtenir gain de cause.

Encore un long parcours judiciaire en prévision

Dans ce courrier remis ce mardi, Britney Spears dit « être effrayée par son père » et qu’« elle ne remontera pas sur scène tant qu’il sera en charge de sa carrière ». Pour appuyer ce choix, il est reproché à James Spears une mauvaise gestion des comptes de la chanteuse et une mainmise totale sur sa vie. De ce fait, Britney Spears « s’oppose catégoriquement » à la poursuite de cette tutelle qu’elle voudrait voir transférée à Jodi Montgomery, une femme qui avait déjà occupé ce rôle lorsque James Spears avait des problèmes de santé.

Pour autant, cette lettre n’a pas pour l’instant changé grand-chose. La juge n’a pas voulu revoir sa position sur l’affaire et la tutelle du père reste confirmée jusqu’au moins début 2021. Elle a toutefois accepté réentendre les arguments des différentes parties et a approuvé que le fiduciaire de l’entreprise Bessemer Trust soit reconnu en tant que co-conservateur, ce que Britney Spears demandait.

La star peut compter sur le soutien de sa mère qui aurait le cœur « brisé » en étant témoin de son combat contre James Spears. Le fils de la chanteuse, Jayden, s’est aussi rangé du côté de sa mère. Il a affirmé en mars dernier sur Instagram que son grand-père était « un sale con ». Enfin, ultime soutien et pas des moindres, il y a les fans. Depuis des années, ils sont nombreux à vouloir que Britney Spears soit « libérée » de son père, notamment avec le hashtag #FreeBritney. Le mouvement avait déjà commencé à l’époque où Britney Spears ne demandait rien à l’encontre de son père. Depuis, les choses ont changé et les revendications de la star collent désormais de plus en plus avec ces revendications de « libération ».

 
  • Céline Dion, la spirale infernale

    Le confinement pousse Céline à se recentrer sur ses deux jumeaux, Eddy et Nelson. Elle va mal, mais elle s’accroche.

    Depuis plusieurs mois, la star mondiale traverse de nombreuses épreuves : la perte de sa maman, une maladie incurable, une amitié particulière, la vente d’une maison…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern