Invité par différents médias, l’un des braqueurs de Kim Kardashian choque les téléspectateurs

Capture d’écran
Capture d’écran

Au début du mois d’octobre 2016, Kim Kardashian avait fait le voyage jusqu’à Paris pour assister à la Fashion Week. Mais alors qu’elle se trouvait hôtel particulier du VIIIe arrondissement, la star américaine avait été victime d’un cambriolage alors qu’elle se trouvait sur place. Des bijoux et des téléphones portables avaient été dérobés à la jeune femme, qui a été traumatisée par l’épisode, à hauteur de 9 millions d’euros. Elle avait également été attachée et baillonnée.

Quelques mois plus tard, les cinq auteurs du cambriolage avaient été identifiés et interpellés grâce à la Brigade de répression du banditisme à Paris, rapporte Le Figaro. L’un d’eux était Yunice Abbas. Lors de son procès durant l’été 2017, le sexagénaire avait reconnu sa culpabilité et avait avoué qu’il regrettait les faits commis. Il est désormais en liberté provisoire depuis la fin de l’année 2018 à cause de problème de santé, en attente de son jugement.

Âgé de 68 ans aujourd’hui, Yunice Abbas vient de sortir un livre intitulé « J’ai séquestré Kim Kardashian », coécrit avec le journaliste Thierry Niemen. Il y raconte sa version des faits. « C’est pour lui rétablir la vérité. Plusieurs vérités. Je voulais que ma version soit connue, au-delà de celles, souvent fausses, entendues à droite à gauche », a-t-il expliqué au Figaro.

Si la publication de ce livre a de quoi en étonner plus d’un, l’homme a également été invité sur différents plateaux télé en vue de faire sa promotion. Après être passé dans « On est en direct » sur France 2, le braqueur s’est rendu notamment dans l’émission de Cyril Hanouna sur C8, « Touche pas à mon poste ». Une présence dans les médias et à la télé qui a choqué, étonné, surpris ou encore énervé les téléspectateurs. Et ils n’étaient pas les seuls.

Sur le plateau de TPMP, le chroniquer Stéphane Tapie s’en est pris à Yunice Abbas en déclarant : « Je trouve illégitime que vous soyez ici monsieur. Il est illégitime parce qu’il est en train de faire l’apologie d’un crime qu’il a commis, auquel il n’est toujours pas jugé. Il regrette, il n’a rien fait mais il a intitulé son livre J’ai séquestré Kim Kardashian. Je trouve absurde qu’on reçoive ce monsieur partout dans les médias ». Il a également reproché à l’homme d’avoir rigolé durant la diffusion d’une interview de Kim Kardashian, dans laquelle elle évoque, en larmes, le cambriolage, ajoute le Figaro.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern