À la fin de son JT sur France 2, Julian Bugier tacle avec humour TF1, victime d’un gros souci technique (vidéo)

À la fin de son JT sur France 2, Julian Bugier tacle avec humour TF1, victime d’un gros souci technique (vidéo)
Capture d’écran Twitter

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. Ce proverbe n’a jamais aussi bien collé à la situation qu’a vécue TF1 à 13h ce jeudi, quand un problème technique a empêché Marie-Sophie Lacarrau de présenter son JT à l’heure prévue. Privés de journal télévisé sur la chaîne privée, certains téléspectateurs ont sans doute zappé sur la chaîne concurrente, à savoir France 2. C’est en tout cas ce que le présentateur Julian Bugier a sous-entendu avec humour à la fin de son propre JT de 13h.

« Merci de votre fidélité, et bienvenue à nos nouveaux téléspectateurs, nombreux paraît-il aujourd’hui », a-t-il lancé dans un sourire avant de rendre l’antenne de France 2. Un petit tacle sans rien de méchant, mais qui n’a pas échappé à l’œil avisé des internautes, qui ont relayé le passage sur Twitter.

Des excuses quelques instants plus tard

Mais visiblement, certains n’ont pas apprécié le trait d’ironie de Julian Bugier, un journaliste du Huffington Post se disant même « extrêmement choqué par l’attaque contre le secteur privé » du journaliste de France 2. Ce dernier s’est donc excusé sur Twitter quelques instants plus tard. « Mes quelques mots aujourd’hui à la fin du journal ont visiblement été mal compris. C’était de l’humour, maladroit. Quand on se trompe il faut le reconnaître. Mes excuses à nos amis de TF1 et à Marie-Sophie Laccarrau », a écrit le journaliste pour clore le débat.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Le nombre de permis de bâtir octroyés en Belgique pour de nouvelles constructions unifamiliales diminue progressivement. La tendance qui monte: l’habitat groupé.

    Batibouw, un vrai salon… virtuel

    Du 27 février au 7 mars, la foire du bâtiment se tient sur internet. Un vrai salon, avec des contacts avec les exposants, mais en ligne. Un thème à retenir: les logements modulables.

  • Les activités de prostitution sont interdites depuis octobre. Vont-elles reprendre le 1er mars?

    Prostituées, les oubliées du confinement

    La crise pousse des femmes à exercer leur métier dans la plus grande clandestinité. La commune de Schaerbeek demande des décisions claires au Comité de concertation.

  • La princesse Delphine s’est pliée de bonne grâce au jeu des photos témoins. Elle prend la pose ici devant le tombeau du roi Léopold Ier.

    Monarchie: Delphine dans la crypte royale

    Le 17 février, le Roi a invité sa demi-sœur à se recueillir devant les défunts de la Famille royale en l’église Notre-Dame de Laeken.