Accueil Actu Soirmag

Des «tornades de moustiques» filmées en Argentine (vidéo)

Les habitants appellent les autorités à lutter contre ces insectes devenus incroyablement invasifs. Un phénomène dû à une météo désastreuse dans la région.

Temps de lecture: 2 min

L’été est définitivement gâché à Pinamar, une station balnéaire argentine d’environ 50.000 habitants, au sud-est de Buenos Aires. Comme le montrent des vidéos dans les médias locaux, les moustiques sont devenus si nombreux dans la localité que ceux-ci forment des nuées impressionnantes. Parfois, cela prend même la forme de véritables « tornades de moustiques » qui provoquent la stupéfaction des habitants de la région.

Littéralement envahi par les moustiques

Cette semaine, un automobiliste a filmé la scène qui le laisse bouche bée. « C’est à chaque fois de plus en plus grand », commente sa femme, assise à ses côtés, face à une multitude de ces « tornades » dont une finit par se détacher clairement par son ampleur. « Je n’ai jamais vu ça », dit-elle, stupéfaite.

Si le phénomène a de quoi surprendre, l’ampleur de ces nuées était prévisible. Le 12 février dernier, des pluies diluviennes ont déversé près de 200 millimètres d’eau en seulement trois heures. Les inondations ainsi provoquées ont laissé de multiples zones humides où ont proliféré les larves de moustiques. Quelques jours après, cela a permis à ces « tornades » de se former.

L’ampleur de cette invasion est telle que les habitants se disent désespérés. « Rien qu'en ouvrant la portière de votre voiture, vous pouvez recevoir dix ou quinze moustiques », assure un vétérinaire interrogé par le média local Clarin. Les autorités ont été interpellées pour mettre fin à cette situation mais celles-ci avouent être désemparées. Vaporiser un insecticide avec un camion ne tuerait en effet que les moustiques adultes et non les larves, sans compter l’impact écologique d’une telle opération.

Les habitants n’ont donc plus qu’une solution : attendre que ce phénomène ne disparaisse de lui-même. Heureusement pour eux, cette espèce de moustique n’a qu’une durée de vie assez courte, environ sept jours, et ne transmet pas la dengue.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une