Après l’ouragan Laura, des «nuages de moustiques tueurs» frappent la Louisiane

Après l’ouragan Laura, des «nuages de moustiques tueurs» frappent la Louisiane
BelgaImage

Après le passage de l’ouragan Laura, la Louisiane pouvait croire avoir atteint le fameux calme après la tempête. Sauf que d’autres nuages, d’un autre type, ont vite remplacé les pluies diluviennes de Laura : des essaims de moustiques. Déjà nombreux à cause de la présence des célèbres bayous, ceux-ci se sont multipliés à cause de la présence d’un climat qui leur est propice, c’est-à-dire de la chaleur et de l’humidité. Mais leur nombre est devenu si important qu’ils n’ont pas manqué de faire des victimes au passage.

Une catastrophe pour le bétail

Comme le rapporte USA Today, ces essaims n’ont pas hésité à s’attaquer aux animaux qui n’avaient pas la chance de se réfugier derrière des moustiquaires, contrairement aux humains. Vaches, cerfs, taureaux… tous ont dû subir cette présence invasive, au péril de leur vie. Car en effet, les moustiques tentent de se nourrir en aspirant le sang de ces bêtes, qui n’ont d’autre choix que de se débattre pour les éloigner en bougeant continuellement. Mais face à une telle concentration, c’est peine perdue. Fatigué par un effort continu, le bétail s’affaiblit puis finit par s’écrouler au sol, laissant aux moustiques la voie libre pour s’offrir un véritable festin. De ce fait, Craig Fontenot, un vétérinaire basé à Ville Platte, au centre de la Louisiane, a dénombré de son côté la mort de 300 à 400 bêtes à cause de ces attaques de moustiques.

Ce phénomène n’est pas une première pour les habitants de la région qui ont déjà vécu ça après l'ouragan Lili en 2002 et l'ouragan Rita en 2005. Les Etats du Texas et de Floride l’ont également expérimenté. Mais cette fois-ci, l’ampleur du « nuage » marque les esprits. « Je n’ai jamais rien vécu de tel », raconte à USA Today Jeremy Hebert, un agent du Centre agronomique de l'université d'État de Louisiane. « Dès que vous marchez dehors, vos jambes deviennent noires à cause de la quantité de moustiques ».

Par chance pour les humains, ces insectes sont plus gênants que dangereux car le risque de maladie par piqûre semble très faible. Les habitants ont néanmoins pour consigne de faire attention et de porter de longs vêtements, malgré la chaleur. Seule solution pour lutter efficacement contre cette invasion : déverser des tonnes d’insecticide. Pas la meilleure solution pour l’environnement mais dans l’urgence, la Louisiane n’a rien trouvé de mieux.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern