Line Renaud se livre et parle de son avortement clandestin, un «souvenir effroyable»

BelgaImage
BelgaImage

Le Monde est allé à la rencontre de la chanteuse et comédienne Line Renaud. Le journal revient avec elle sur les grandes périodes de sa vie, son enfance, les femmes qui l’ont marqué, mais aussi la guerre, le lancement de sa carrière et sa lutte depuis 35 ans contre le sida. C’est d’ailleurs pour remercier la comédienne de son engagement que France 2 diffusera une émission « Merci Line » pour lancer le Sidaction 2021.

Line Renaud se confie aussi sur son amour de toujours : Loulou Gasté qu’elle décrit comme : « ce magicien qui fut l’homme de ma vie. J’avais 17 ans, il en avait 37, et nous avons vécu ensemble pendant 50 ans » raconte-t-elle.

Un curetage à vif

Line Renaud se confie sur un passage difficile de sa vie, celui de son avortement clandestin. « Je suis tombée enceinte et ce fut la panique pour tous les deux. Il n’était pas question que je me trouve dans la situation de ma grand-mère ». Comme elle le raconte dans l’entretien, sa grand-mère est tombée enceinte à 17 ans, ce qui a été vécu difficilement.

Alors que les avortements sont encore illégaux en France, Line Renaud explique que c’est Loulou Gasté qui a tout organisé : « Il a organisé un avortement dont je garde un souvenir effroyable. Une adresse glauque, un appartement sombre, une tricoteuse… Et des complications au retour à la maison, 41ºC de fièvre, un début de septicémie » détaille-t-elle. À l’époque, nombreuses étaient les femmes à passer par ces mêmes interventions, au prix parfois de leur vie. Elle continue : « Un gynéco appelé de toute urgence a pratiqué un curetage à vif sur la table de la salle à manger ».

Un traumatisme

Line Renaud raconte que ces souvenirs sont difficiles « comme pour tant de femmes de cette époque ». Loulou Gasté est resté à ses côtés se souvient Line Renaud : « Loulou s’est rendu compte ce jour-là à quel point il m’aimait ». L’homme ne l’a pas quitté et reste toujours dans son esprit : « (…) Il continue de me guider au quotidien. Je l’interroge sans cesse : « Que ferais-tu donc, Loulou ? Quelle décision prendrais-tu à ma place ? » Et je guette les signes ».

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern