Jean-Pierre Pernaut revient ce dimanche sur TF1

Jean-Pierre Pernaut revient ce dimanche sur TF1
BelgaImage

Le 18 décembre dernier, la grande vedette du journal de TF1, Jean-Pierre Pernaut, se retirait, laissant les commandes à Marie-Sophie Lacarrau. Il semblait alors que le septuagénaire allait se contenter d’animer son « Netflix des régions », le JPP TV. Mais cette semaine, retournement de situation : TF1 va retrouver son fidèle Picard et ce pas plus tard que ce dimanche 28 mars. Non, il ne reviendra pas à la tête du JT mais il se voit confié un nouveau magazine d’information à son image, comme l’annonce Europe 1.

La retraite pas au programme

A l’instar de son journal, Jean-Pierre Pernaut sera présent sur les ondes à la mi-journée, à 13h40 très précisément. Ce sera alors le premier numéro de son nouveau rendez-vous consacré à la France des régions. Son but : partir à la rencontre des Français, un peu comme il avait déjà l’habitude dans son JT. Il présentera ainsi les terroirs, le patrimoine culturel ou encore gastronomique de l’Hexagone, grâce à ses correspondants locaux.

Pour cette première, Jean-Pierre Pernaut invitera à une découverte de l’Alsace avec choucroute, fromage et charpentes traditionnelles. La prochaine destination est déjà connue : il s’agit du Nord. JPP est donc loin d’être à la retraite et il devrait continuer à passer à la télévision, pour le plus grand bonheur de ceux à qui il a manqué ces trois derniers mois. Il est également présent sur LCI, où il anime une émission taillée pour lui : « Jean-Pierre & Vous ».

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Ostéoporose, la menace silencieuse

    L’analyse densitométrique permet de détecter l’ostéoporose efficacement.

    Responsable d’une fracture toutes les vingt secondes dans le monde, elle frappe surtout les femmes. Nos conseils pour la prévenir... ou la freiner.