Johnny Hallyday: une série documentaire sur Netlfix se prépare

BelgaImage
BelgaImage

Le « taulier » aura sa série documentaire du Netflix d’après les informations du Parisien. La série comptera cinq épisodes. Le géant du streaming compte réaliser cette série grâce à des images d’archives de l’INA mais aussi de sa maison de disque. Des témoignages de ses proches viendront compléter l’histoire dont celui de Line Renaud, le photographe Jean-Marie Périer et son guitariste Yarol Poupaud. Ils ont déjà été enregistrés.

Pour le moment cette série s’intitulera « Johnny par Johnny » et se racontera avec la voix du chanteur. C’est Eric Hannezo qui est à la production avec la société Black Dynamite, cette même boîte de production qui a réalisé les portraits sur Nicolas Anelka, Tony Parker et Maître Gims.

Pas de membre de la famille présent

Toujours selon Le Parisien, sa famille ne participera pas, à savoir Laeticia Hallyday, ses enfants David Hallyday et Laura Smet, son ex-épouse Sylvie Vartan et son ami Eddy Mitchell.

Aucune date de diffusion n’est encore communiquée mais la série serait attendue pour la fin de l’année. Dolorès Émile, la responsable des séries documentaires de la branche française de Netflix se dit ravie : « Chez Netflix, nous sommes très heureux de pouvoir partager cette série documentaire avec nos 204 millions de membres à travers le monde ».

D’autres projets sur le chanteur ont tenté de voir le jour sans vraiment y parvenir. Olivier Marchal notamment, a renoncé à un biopic sur Johnny Hallyday. Les raisons de ces difficultés : une bataille pour obtenir des droits et Laeticia Hallyday reste garante de l’image de Johnny. Une comédie musicale devait voir le jour deux ans après la mort du chanteur. Laeticia s’y est opposée.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?