La visite de Brad Pitt à Bruxelles ne ravit pas tout le monde

La visite de Brad Pitt à Bruxelles ne ravit pas tout le monde
BelgaImage

Ce mercredi, Brad Pitt a parcouru la capitale belge, s’attirant ainsi l’attention de la presse mais pas seulement. Le gouvernement bruxellois a également salué l’événement sur Twitter, notamment lorsque l’acteur s’est rendu dans les musées de la ville. Mais dans les commentaires, de nombreux utilisateurs du réseau social se sont montrés choqués de voir la star venir en Belgique malgré la situation sanitaire.

Le bon moment pour une telle visite ?

C’est Pascal Smet, le Secrétaire d’Etat bruxellois à la Culture, qui a pris la parole en ligne en montrant une photo de la visite de Brad Pitt au Musée Horta. Il se félicite de cette publicité bienvenue, qui est selon lui le fruit des efforts de la région. « Nous travaillons dur pour mettre Bruxelles sur la carte en tant que capitale mondiale de l'Art nouveau. Et c'est payant! La star de cinéma internationale Brad Pitt a visité notre propre Musée Horta. Nous nous sommes assurés de garantir une discrétion totale, mais il en a apprécié chaque seconde », assure-t-il. « Un merci spécial à tous les employés du musée, à la commune de Saint Gilles et au bourgmestre Charles Piqué ».

Plusieurs dizaines de personnes ont ensuite commenté cette déclaration, mais souvent de façon hostile. Nombreuses sont en effet les personnes qui ont répondu au Secrétaire d’Etat en s’étonnant de cette visite de l’acteur en pleine période de crise sanitaire. « Comme c'est sympa: Brad Pitt a été autorisé à faire du tourisme à Bruxelles malgré la fermeture des frontières. Pendant ce temps, également à Bruxelles, j'attends patiemment depuis 4 mois de voir ma mère qui est aux Pays-Bas. Il semble que les restrictions de voyage COVID ne s'appliquent qu'aux non-célébrités », s’énerve une conseillère politique de la Confédération syndicale internationale (ITUC).

Cette dernière n’est pas la seule. D’autres se demandent s’il a bien respecté les mesures nécessaires pour un tel voyage. Est-ce qu’il est là pour une raison essentielle, comme un voyage professionnel, ou parce qu’il aurait été invité par une organisation ? Les internautes se posent la question. Avant le musée Horta, Brad Pitt a visité les Musées royaux de Bruxelles où il a vu son ami Thomas Houseago, qui y présentera une exposition le 22 avril. Le reste du programme de la star à Bruxelles est pour l’instant inconnu.

 
  • Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel ort vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

  • Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.