Les Pays-Bas autorisent la présence d’un public pour l’Eurovision (vidéo)

Les Pays-Bas autorisent la présence d’un public pour l’Eurovision (vidéo)
Abacapress

Ce test pratique, qualifié de «  laboratoire de terrain », aura pour but d’étudier comment des événements de ce type pourraient se dérouler avec un public de manière sécurisée malgré le Covid-19, a déclaré jeudi le ministère de la Culture dans un communiqué.

Un maximum de 3.500 spectateurs sera autorisé pour chacun des neuf concerts planifiés. Ceux-ci seront admis sous des conditions strictes, avec par exemple l’obligation de présenter un test négatif.

Le ministre néerlandais des Médias, Arie Slob, s’est réjoui de la possibilité d’organiser «  en toute sécurité et de manière responsable » un événement plus large en cette période «  particulière ».

«  Avec les leçons que nous pouvons tirer de ce laboratoire de terrain, nous pourrons, espérons-le, prendre de nouvelles mesures vers une société dans laquelle on pourra en faire davantage », a déclaré M. Slob, cité dans le communiqué.

Le gouvernement se réserve toutefois le droit de modifier ce plan en cas de hausse des contaminations à l’approche du concours, prévu du 18 au 22 mai, et réexaminera la situation fin avril. Si les risques sont trop importants, il pourrait être décidé d’organiser l’Eurovision sans public.

«  Nous saluons cette décision du gouvernement néerlandais et la possibilité que nous puissions inviter des fans à se joindre à nous », a réagi Martin Österdahl, superviseur exécutif de l’Eurovision, dans un communiqué transmis à l’AFP.

«  Nous examinerons les options désormais disponibles et annoncerons plus de détails dans les semaines à venir sur la manière dont nous pouvons admettre en toute sécurité le public dans la salle Ahoy à Rotterdam si la situation le permet », a-t-il ajouté.

L’édition 2020 du concours, suivi chaque année par des millions de téléspectateurs dans le monde, avait été annulée pour la première fois dans l’histoire de la compétition en raison de la pandémie. Quelque 65.000 spectateurs étaient attendus pour l’ensemble des concerts.

Les Pays-Bas ont déjà expérimenté avec des événements pilotes développés par l’organisation Fieldlab, créée par le secteur de l’événementiel en collaboration avec le gouvernement. Un concert à Amsterdam début mars avait notamment rassemblé 1.300 personnes.

Seulement 39 pays candidats

Cette année, pour la 65e édition du concours européen de la chanson, il n’y aura que 39 pays participants. En effet, l’Arménie a retiré sa candidature à l’Eurovision. L’État traverse une période de trouble politique, et la crise qui en résulte a contraint les Arméniens à se retirer du concours.

Autre délégation absente pour cette édition, la Biélorussie. Le pays a été disqualifié car la chanson proposée pour disputer la compétition européenne ne correspondait pas aux valeurs et au règlement de l’Eurovision. Le titre en question, écrit par le groupe Galasy ZMesta, était une critique des opposants au régime du président biélorusse Alexandre Loukachenko, et soutenait la répression des manifestants. Remodelée sur demande du comité organisateur, la chanson ne convenait toujours pas, et a provoqué l’exclusion de la Biélorussie. « Il a été conclu que la nouvelle soumission était également en violation des règles du concours qui garantissent que le concours ne soit pas instrumentalisé ou discrédité », a fait savoir l’Union européenne de radiotélévision (UER) sur son site le 26 mars dernier.

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern