Affaires Ménès et Thoen: plusieurs salariés de Canal+ menacés de licenciement

Affaires Ménès et Thoen: plusieurs salariés de Canal+ menacés de licenciement
BelgaImage

Le chaos continue de régner chez Canal+. Après avoir licencié Sébastien Thoen puis tenté de protéger Pierre Ménès, voilà que +Libres, syndicat majoritaire du groupe, a « appris la convocation de plusieurs salariés de la rédaction des sports à un entretien préalable à leur éventuel licenciement ». Dans un communiqué publié sur Twitter, l’association dénonce la menace de « sanctions injustifiées » liées aux affaires Thoen et Ménès.

La riposte s’organise

Selon le syndicat, qui se dit « extrêmement choqué », ces licenciements à venir seraient liés à « la signature par les salariés concernés, du communiqué de soutien à Sébastien Thoen ». Pour rappel, l’humoriste avait parodié l’émission réputée très à droite « L’heure des pros » de CNews, la chaîne d’info du groupe Canal+, ce qui avait provoqué son départ.

« Nous imaginons qu’elles ont également un lien avec “les fuites” d’extraits non diffusés du documentaire ‘Je ne suis pas une salope, je suis journaliste’, dans la mesure où certains salariés font partie du service des documentaires de la rédaction des sports », poursuit le communiqué de +Libres. Canal+ a en effet censuré les passages du documentaire qui mettaient en cause le commentateur sportif, ce qui a provoqué l’indignation lorsque les images ont été révélées par le site Les Jours. Pierre Ménès a ensuite été écarté de la chaîne jusqu’à nouvel ordre.

« S'agissant du lien avec le communiqué de soutien, cette démarche est une violation évidente des engagements répétés de la Direction de cesser les 'représailles' qui ont déjà donné lieu à plusieurs départs ces derniers mois », s’indigne le syndicat. « S'agissant du lien avec le documentaire, cette démarche est particulièrement incompréhensible dès lors que les seuls comportements fautifs en lien avec le documentaire n'ont, eux, fait l'objet d'aucune sanction à ce stade ».

+Libres dit faire maintenant « tout ce qui est son pouvoir pour empêcher la mise en œuvre » de cette menace de licenciements. « Nous sommes plus que jamais mobilisés pour la défense des salariés du groupe Canal+ et de son image auprès de ses abonnés », conclut le syndicat.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Nos livres de l’été

    livres

    La rédaction de « Soir mag » vous recommande quelques lectures coups de cœur. Cette semaine, les trois conseils d’Éloïse Dewallef.