Pierre Ménès s’excuse «après avoir échangé avec chacune des victimes»

belgaimage-63232149-full
BelgaImage

L’affaire Pierre Ménès est-elle sur le point de se conclure ? Le commentateur a en tout cas publié ce lundi un long message où il s’excuse pour les faits qui lui sont reprochés. Il y a une semaine, Pierre Ménès a en effet été accusé d’agression ou d’attouchement sexuel suite à des révélations de la journaliste Marie Portolano censurées par Canal+ et diffusées sur d’autres chaînes. Celle-ci avait démontré qu’il l’avait prise par la jampe et soulevé sa jupe, et qu’en parallèle il avait forcé deux autres femmes à l’embrasser. Suite à la rediffusion de ces images, Pierre Ménès n’avait aucun remords. Aujourd’hui, il fait marche arrière.

« J’ai causé de la peine et de la gêne »

Sur Twitter, le commentateur ne justifie plus ses actes, contrairement à ce qu’il faisait ces derniers jours. Maintenant, l’heure est à la repentance. “Beaucoup de victimes se sont exprimées notamment à mon encontre. J’écoute et je respecte cette parole libérée. Après avoir échangé avec chacune de ces victimes et après avoir lu tous vos messages sur les réseaux sociaux, je tenais à tous vous dire que je regrette sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifiaient aucunement. J’ai causé de la peine et de la gêne à des amies sans jamais avoir eu l’intention de le faire directement ou indirectement”, a-t-il écrit. « C’est pour toutes ces raisons que je réitère mes regrets et mes excuses les plus sincères » auprès des trois journalistes.

Cette déclaration fait suite à la fin de sa collaboration avec EA Sports qui a refusé d’utiliser à nouveau sa voix dans les jeux Fifa. Il est également la cible d’une enquête interne à Canal+ qui n’a toutefois pas voulu sa démission pour l’instant.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?