France: la ville de Bitche censurée par Facebook à cause de son nom

France: la ville de Bitche censurée par Facebook à cause de son nom
Vue sur la citadelle de Bitche @BelgaImage

Pendant plusieurs semaines, la ville de Bitche, en Moselle, se dénommait étrangement sur Facebook « Mairie 57230 », en utilisant son code postal. La raison : son nom a été censuré par le réseau social. Ce n’est que ce 13 avril que la page d’origine a été réactivée. L’algorithme de Facebook avait considéré que la dénomination de la commune ressemblait un peu trop à l’insulte anglaise « bitch » (« salope » en français). Une mesure qui n’a fait que moyennement rire l’administration communale.

Une erreur « lamentable » selon le maire

Avant que l’erreur ne soit réparée, le réseau social avait notifié à la page avait été retirée suite à une « violation des conditions applicables aux pages Facebook ». Pour être plus précis, Bitche était accusée de « discours incitant à la haine » lié à « une expression de mépris, de dégoût ou de renvoi, une insulte ». D’autres pages comme celle du « Golf de Bitche » et des « médiévales européennes de Bitche » ont subi le même sort. La ville de Rohrbach-lès-Bitche a même préféré renommer sa page Facebook « Ville de Rohrbach » pour éviter de passer à la trappe. « Loin de nous l’idée de renier le nom de notre beau village, mais force est de constater que Facebook semble faire la chasse au terme associé à Rohrbach. Nous vous laissons imaginer la raison », explique la commune sur le réseau social.

La responsable de la communication de Bitche, Valérie Degouy, a déclaré à Radio Mélodie que la commune avait déjà eu des problèmes lors de la création de la page Facebook. « Pas moyen d’entre le mot Bitche. C’était impossible », confie-t-elle. « D’autres communes, demain en France, vont peut-être connaître le même sort parce que dans leur nom il y a des termes qui prêtent à sourire en anglais », s’indigne le maire, Benoît Kieffer. « Je trouve que c’est lamentable de voir qu’aujourd’hui, une société comme Facebook se permet de suspendre aussi facilement des pages qui sont des pages régulières et officielles », déclare-t-il. Il invite aujourd’hui Mark Zuckerberg à découvrir la citadelle de Bitche et à « honorer [...] la mémoire de ses compatriotes [...] américains » qui ont libéré Bitche en 1945 en se renommant d’ailleurs à l’époque, les « Sons of Bitche ».

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern