Un Belge refuse 415.000 euros pour une carte Pokémon

BelgaImage
BelgaImage

C’est une belle découverte qu’à fait Yves Bruynen dans un de ses paquets de cartes Pokemon. L’homme originaire de Hoogstraten, a trouvé une carte rare achetée dans un paquet il y a six ans pour 200 euros. La carte, par son bon état et sa rareté vaut près d’un demi-million d’euros aujourd’hui et presque un million à la fin de l’année. Au journal Het Laatste Nieuws, il déclare : « J’ai trouvé le Saint-Graal ».

La carte en question : un Charizard, ou Dracaufeu en français, sans ombre de la première édition de 1999 en parfait état. Il en existerait environs 2.000 exemplaires et seulement 121 aussi bien conservées. L’homme, collectionneur de cartes Pokemon depuis une vingtaine d’années raconte comment il l’a trouvé : « Il y a six ans, j’ai acheté le paquet de cartes qui contenait la carte Charizard à un Néerlandais via Facebook. Cela m’a coûté environ 200 euros. Ce n’est pas beaucoup pour un paquet de dix cartes, mais le paquet provenait d’une boîte de rappel – contenant 36 paquets de cartes – de la première édition de 1999. Ces boîtes sont sorties en édition très limitée à l’époque, et uniquement sur la côte ouest des États-Unis ».

Une carte gardée au chaud

Il n’a pas ouvert le paquet pendant toutes ces années au risque de voir les cartes perdre de leur valeur. Il a finalement eu raison de céder à la curiosité puisqu’il y a trouvé la carte préférée des collectionneurs. Yves Bruynen s’y connaît, il tient un magasin où il vend bon nombre d’objets dérivés de l’univers Pokemon, des cartes, aux peluches en passant par les vêtements.

En 2020, cette carte valait 200.000 euros, elle est passée récemment à 423.000 euros et son prix continue de grimper. Alors Yves Bruynen s’y accroche et ne la vendra pas en dessous d’un certain prix. Il la garde précieusement, emballée sous plastique, dans un étui, dans un coffre-fort à la banque. « J’ai eu beaucoup de chance. Je pense qu’il y a plus de chances de gagner au loto que de sortir cette carte d’un paquet », se confie-t-il à Het Laatste Nieuws.

Une envolée des prix

Une autre raison qui justifie cette envolée des prix, c’est le nombre de collectionneurs. Ils n’étaient que 10 millions il y a cinq ans, désormais, ils sont plus de 65 millions. Pokemon continue d’attirer de nouveaux fans surtout cette année qui marque les 25 ans de la saga. Yves Bruynen a bien conscience des sommes qu’il a entre les mains : « C’est devenu un véritable business. Comme d’autres propriétaires de cette carte, je m’attends à un pic supplémentaire à la fin de cette année, lorsque le traitement médiatique autour des 25 ans de Pokémon atteindra son apogée ».

Mais l’homme assure ne pas faire sa collection seulement pour l’argent bien au contraire : « Je ne l’ai jamais considéré comme un investissement. Si j’achète quelque chose, c’est pour la collection. Cette collecte est très apaisante pour moi. Maintenant que j’ai deux fils, je feuillette aussi les dossiers de cartes Pokémon avec eux. J’ai une pièce pleine de produits et de cartes. Beaucoup de choses y entrent, mais peu de choses en sortent » raconte-t-il au journal.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern