Covid-19: ils se croyaient vaccinés mais ont reçu des doses pour chiens

belgaimage-175481987-full
BelgaImage

Ce ne sont pas moins de 75 personnes qui ont été victimes d’une énorme tromperie dans la ville de Calama, au nord du Chili. L’année passée, des vétérinaires ont administré des prétendus vaccins contre le Covid-19, alors que ceux-ci n’étaient même pas encore au point. En réalité, il s’agissait de vaccins contre le coronavirus canin, qui n’a rien à voir avec le SRAS-CoV-2. La duperie a pu être démasquée grâce à un petit coup de chance.

Un escroquerie dangereuse

En septembre dernier, des responsables sanitaires passent dans une clinique vétérinaire de Calama et ils sont choqués de voir des employés travailler sans masque. Ils les ont interrogé et se sont rendu compte qu’ils se croyaient protégés du virus grâce à un vaccin anti-Covid administré par un vétérinaire de la ville. Une enquête a été ouverte et il s’est avéré que ce sont en réalité deux vétérinaires qui ont trompé les habitants de la sorte. Si l’affaire vient seulement d’être rendue publique, c’est parce que les deux escrocs n’ont pas payé les amendes qui leur avaient été infligées et que l’affaire est aujourd’hui portée devant la justice.

La secrétaire à la santé de la région, Rossana Diaz, a fait valoir que l’administration de ce vaccin canin aurait pu s’avérer « très dangereuse ». « Il y a des études qui disent que les effets chez l’homme peuvent être locaux, comme une irritation... ou systémiques », a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision 24horas.