«Top Chef»: un incendie s’est déclaré pendant le tournage (vidéo)

Panique sur lors du tournage de « Top Chef ». C’était la surprise dans l’épisode diffusé lundi 26 avril sur RTL-TVI lors de l’épreuve mythique de la « Guerre des restos ». L’émission a été repensée à cause de la pandémie et cette épreuve qui demande aux candidats d’ouvrir un restaurant pour accueillir du public a dû être revue. Dans cette édition, trois binômes s’affrontent. Le nombre de « client » a dû être réduit aux quatre chefs de brigade, aux critiques culinaires et aux clients qui ont commandé des plats à emporter. Les candidats doivent s’occuper de plusieurs postes, tout d’abord préparer les plats et les servir et les faire livrer. Ils doivent aussi s’assurer de la présentation de la salle.

Panique dans le restaurant « Nomade »

Lors de cet épisode, le candidat belge éliminé en début de saison, Mathieu Vande Velde est venu prêter main-forte à deux autres candidats : Mohamed et Matthias. Ils ouvraient leur restaurant appelé « Nomade » et sur le thème du Moyen-Orient. Ensemble, ils se sont mis au travail, Mathieu suivant les ordres de ses deux coéquipiers.

Mohamed lui commence à préparer son agneau braisé. Il met l’épaule d’agneau au four et prépare le reste de la préparation et le place sur les braises. Pendant ce temps-là, Matthias s’occupe de l’arrangement de la salle et demande à ses coéquipiers de venir l’aider à déplacer des meubles. Hélas, pendant que les trois candidats s’activent en salle, un feu se déclare dans la cuisine et se propage. C’est presque la panique et tout le monde est évacué.

Philippe Etchebest a pu en profiter pour expliquer la démarche à suivre : « Il ne faut surtout pas paniquer. il faut couper les arrivées d’électricités et de gaz, faire évacuer la cuisine et couvrir d’un linge humide la source de feu ou se servir d’un extincteur avant de contacter les secours ».

Un autre binôme en difficulté

Pour ce qui est des autres binômes, Sarah et Arnaud qui proposent de la « Street Food », donc des plats qui se mangent avec les mains principalement. L’aventure démarre bien pour le service en salle, beaucoup moins pour le service à emporter. Les plats perdent de leur croustillant, notamment pour les cuisses de grenouilles en nugget. « Il est totalement mou, presque humide » rapporte une des critiques. Même chose pour le tacos de sarrasin au bœuf bourguignon qui visiblement ne supporte pas le transport et devient lui aussi mou et humide. Un début d’épreuve visiblement un peu compliqué pour les binômes.