Accueil Actu Télé

La 12e saison de «Top Chef» sera bien particulière

Niveau très élevé, règles sanitaires strictes, confinement, restaurants fermés… Tournée en période de pandémie, la douzième saison de « Top Chef » est exceptionnelle, à plus d’un point.

Temps de lecture: 3 min

M6 n’a pas encore donné de date exacte pour le retour de « Top Chef » à l’écran, mais le concours culinaire fait déjà beaucoup parler de lui ces derniers jours. Tourné entre le 28 octobre dernier et ce mois de janvier, le programme devrait être diffusé à partir de la mi-février, si cela se passe comme pour les saisons précédentes. Et pour donner l’eau à la bouche des fans, quelques informations et premières impressions des chefs ont déjà été révélées.

Si l’on en croit les dires des chefs de brigade, le potentiel des candidats sélectionnés cette année est impressionnant. « Cette année est sans commune mesure avec les autres saisons. Je ne pense pas qu’ils savaient qu’ils arriveraient à un niveau si élevé de challenge », a confié Michel Sarran lors d’une conférence de presse, rapportent nos confrères de RTL Info. Face à des « épreuves pointues et complexes », les candidats se sont apparemment montrés brillants lors du tournage et ont épaté les chefs de brigade, qui sont les quatre mêmes que l’année dernière, soit Philippe Etchebest, Hélène Darroze, Paul Pairet et Michel Sarran donc.

Comment le coronavirus a perturbé le tournage

Par contre, d’autres choses ont bien changé par rapport à la saison passée. En effet, le coronavirus a fait son apparition entre-temps. L’équipe de « Top Chef » a donc dû s’adapter à un protocole sanitaire strict. Par exemple, tous les candidats ont été confinés dans un hôtel durant le tournage, et n’ont pas pu rentrer chez eux. Mais d’après les chefs, cela les a rendus « plus soudés et solidaires », ce qui s’est ressenti dans les différentes épreuves.

Pour Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Paul Pairet et Michel Sarran, ainsi que pour toute l’équipe de tournage, des tests Covid ont été effectués plusieurs fois par semaine. Toutes les personnes présentes sur le lieu de tournage devaient également porter un masque. Seuls les candidats et les chefs l’enlevaient juste avant que la prise d’images ne commence. Les chefs de brigade ont également dû revoir leurs habitudes de dégustation : fini le partage d’assiettes notamment, chacun devait goûter dans son propre plat.

Le coronavirus ayant engendré la fermeture des établissements Horeca, les restaurants étaient fermés lors du tournage de cette douzième saison. Cela a donc eu une répercussion sur la fameuse épreuve de la guerre des restos. En effet, les candidats n’ont pas pu ouvrir un restaurant en quelques heures et y accueillir des convives. L’épreuve a été revisitée « à la sauce Covid » et ils ont créé leur service de click & collect, et ont été jugés sur leur capacité à s’adapter à la réalité du moment.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une