Britney Spears serait atteinte de démence selon son père

BelgaImage
BelgaImage

Britney Spears ne veut plus être sous la tutelle de son père. Depuis 2008, le père de la chanteuse gère tous les aspects de sa vie dont ses finances. La jeune femme a décidé qu’il était temps d’en finir. Elle passera devant le tribunal le 23 juin prochain pour changer cela. Selon son avocat commis d’office par le tribunal, Britney Spears aurait peur de son père. Récemment un documentaire et une campagne ont été lancés, ils défendent l’idée que la chanteuse est retenue contre son gré sous cette tutelle. Sur internet, les hashtags #FreeBritney pullulent et les internautes y vont chacun de leur théorie.

Si la chanteuse est sous tutelle depuis plus de 10 ans maintenant, c’est suite à de nombreuses périodes de dépression, ajouté à cela son divorce avec Kevin Federlin en 2006, la perte de la garde de ses enfants et finalement l’épisode du crâne rasé en 2008. Le feuilleton de la vie de Britney Spears fascine.

Des documents médicaux

Le père de la chanteuse est disposé à présenter des documents qui pourraient l’aider à garder la tutelle de sa fille de 39 ans. Les documents en questions sont des documents médicaux sur lesquels la case « atteinte de démence ou en cours de traitement » est cochée en visant Britney Spears.

Un journaliste, Mobeen Azhar, s’est lancé dans un nouveau documentaire sur la chanteuse qui s’appelle « The Battle for Britney ». Le journaliste s’explique : « Il n’y a que deux options possibles qui en découlent, donc Britney pourrait bien être atteinte de démence. Bien sûr, je ne suis pas docteur, mais si c’est le cas, alors le monde n’en a jamais été conscient ».

La star n’a plus chanté depuis quelques années. Elle refuse de se remettre dans un projet musical tant que son père reste son responsable légal. En attendant le procès, des rumeurs s’ébruitent sur la possibilité d’une interview vérité de Britney Spears chez Oprah Winfrey.

 
  • Les montages financiers des royaux européens

    Plongé jusqu’au cou dans l’affaire Epstein, le prince Andrew a déclenché une nouvelle polémique en Angleterre en créant une très discrète société privée pour assurer la gestion de ses avoirs.

    Familles royales ou grandes familles de la noblesse ou de la haute bourgeoise, elles sont nombreuses à utiliser des constructions juridiques, comme des fondations, pour transmettre et perpétuer leur patrimoine.

  • GELUCK_belgaimage-174625282-full

    Geluck face à ses détracteurs

    Les détracteurs du projet de musée de Philippe Geluck sortent les griffes.

  • Le complexe des serres se découvre de plus loin cette année grâce à une belle promenade dans le parc privé du château.

    Parcours inédit dans les Serres de Laeken

    En raison du corona, une partie du complexe est inaccessible, mais, en échange, les visiteurs peuvent faire une longue promenade dans le parc du château royal ! À découvrir dès le 13 mai.

  • Le fisc peut s’emparer de 80% de la valeur d’un héritage à destination d’un ami ou d’un neveu. Le legs en duo est une solution à envisager à l’heure d’anticiper sa succession.

    Héritage, les règles ont changé

    Pour alléger les droits de succession, il est souvent intéressant d’inclure une association dans ses héritiers. Attention, les règles ont changé ! Explications.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Chasseurs de microbes (13)

    L’expérience de Pasteur sur les bâtonnets produisants l’acide lactique le convainquit - pourquoi?, nul ne le sait.

    Du XVIIe siècle à Louis Pasteur, Paul De Kruif raconte dans un livre passionnant l’existence hors normes et les découvertes magnifiques de grands savants, pionniers de la science et bienfaiteurs de l’humanité.