Britney Spears serait atteinte de démence selon son père

BelgaImage
BelgaImage

Britney Spears ne veut plus être sous la tutelle de son père. Depuis 2008, le père de la chanteuse gère tous les aspects de sa vie dont ses finances. La jeune femme a décidé qu’il était temps d’en finir. Elle passera devant le tribunal le 23 juin prochain pour changer cela. Selon son avocat commis d’office par le tribunal, Britney Spears aurait peur de son père. Récemment un documentaire et une campagne ont été lancés, ils défendent l’idée que la chanteuse est retenue contre son gré sous cette tutelle. Sur internet, les hashtags #FreeBritney pullulent et les internautes y vont chacun de leur théorie.

Si la chanteuse est sous tutelle depuis plus de 10 ans maintenant, c’est suite à de nombreuses périodes de dépression, ajouté à cela son divorce avec Kevin Federlin en 2006, la perte de la garde de ses enfants et finalement l’épisode du crâne rasé en 2008. Le feuilleton de la vie de Britney Spears fascine.

Des documents médicaux

Le père de la chanteuse est disposé à présenter des documents qui pourraient l’aider à garder la tutelle de sa fille de 39 ans. Les documents en questions sont des documents médicaux sur lesquels la case « atteinte de démence ou en cours de traitement » est cochée en visant Britney Spears.

Un journaliste, Mobeen Azhar, s’est lancé dans un nouveau documentaire sur la chanteuse qui s’appelle « The Battle for Britney ». Le journaliste s’explique : « Il n’y a que deux options possibles qui en découlent, donc Britney pourrait bien être atteinte de démence. Bien sûr, je ne suis pas docteur, mais si c’est le cas, alors le monde n’en a jamais été conscient ».

La star n’a plus chanté depuis quelques années. Elle refuse de se remettre dans un projet musical tant que son père reste son responsable légal. En attendant le procès, des rumeurs s’ébruitent sur la possibilité d’une interview vérité de Britney Spears chez Oprah Winfrey.

 
  • Mick Schumacher, au nom du père

    Mick Schumacher devant le portrait de son illustre paternel: «C’est le plus grand pilote de tous les temps, il est mon idole», dit le jeune compétiteur, arrivé en F1 à 22 ans, comme son père.

    Alors que les fans attendent depuis presque huit années un signe de vie de leur pilote préféré, son fils de 22 ans a pris la relève en Formule 1. Un défi compliqué.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern