Koh-Lanta: ces candidats qui ne parlent plus à Vincent, plusieurs mois après le tournage

Koh-Lanta: ces candidats qui ne parlent plus à Vincent, plusieurs mois après le tournage
Capture d’écran TF1

La diffusion de « Koh-Lanta : les armes secrètes » bat son plein sur TF1. Et comme d’habitude, les alliances et autres stratégies réservent leur lot de surprises et de retournements de situation chaque semaine. Et on peut dire que le noyau dur des ex-Jaunes en a bien pâti ces deux dernières semaines. Après l’élimination du capitaine Aurélien, c’est le quatuor Mathieu-Thomas-Shanice-Myriam qui a tenté de prendre les rênes de l’ex-tribu des Toa, désormais regroupée avec les anciens Oro sur le camp réunifié.

Mais cette prise de pouvoir et de décision par les quatre camarades n’a pas plu à leur ex-équipier Vincent. Se ralliant à la cause des ex-Rouges, il a orchestré l’élimination de Shanice et puis de Myriam, la semaine suivante. L’analyste financier n’a pas supporté les coups de pression de ses ex-équipiers, ni le fait que Myriam avait proposé à ses alliés de voter contre lui.

« Ce n’est pas la folie »

Pourtant, plusieurs mois après le tournage, Vincent est passé au-dessus de tout cela, et pour lui, « Koh-Lanta » reste un jeu, qui n’a rien à voir avec ce qu’il se passe dans la vraie vie. Sauf que visiblement, les autres membres de la tribu jaune ne voient pas les choses de la même manière. Invité sur le plateau de « Touche pas à mon poste », le jeune candidat a confié que plusieurs ex-Toa ne lui adressaient plus la parole. « Il y en a avec qui c’est toujours un peu plus distant. Notamment avec Shanice et Myriam, ce n’est pas la folie en ce moment. Surtout que là, avec la diffusion, il y a tout qui remonte à la surface. Donc je pense que ce n’est facile pour personne », a expliqué Vincent, qui espère malgré tout que les choses vont s’apaiser une fois la finale passée. « Je trouve ça dommage parce qu’on est quand même dans un jeu et il faut savoir aussi prendre du recul. On était tous là pour jouer et pour aller au bout de l’aventure », a ajouté le candidat.

 
  • Mick Schumacher, au nom du père

    Mick Schumacher devant le portrait de son illustre paternel: «C’est le plus grand pilote de tous les temps, il est mon idole», dit le jeune compétiteur, arrivé en F1 à 22 ans, comme son père.

    Alors que les fans attendent depuis presque huit années un signe de vie de leur pilote préféré, son fils de 22 ans a pris la relève en Formule 1. Un défi compliqué.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern