«Top Chef», personne n’est éliminé pour le moment lors des quarts de finale

Capture d’écran - «Top Chef»
Capture d’écran - «Top Chef»

Les quarts de finale ont commencé dans « Top Chef ». Cette semaine, les candidats devaient s’affronter sur des épreuves un peu particulières, aux côtés d’un chef britannique trois étoiles, Heston Blumenthal. Mohamed, Mathias, Sarah et Pierre ont dû être imaginatifs pour répondre aux attentes du jury. Au menu de cet épisode, les quatre candidats devaient faire du « food-pairing », une méthode qui consiste à assembler ensemble plusieurs aliments qui semblent bien éloignés. Les quarts de finale de « Top Chef » ne sont pas des épisodes comme les autres. Il n’y a pas d’élimination avant plusieurs semaines où les candidats doivent s’affronter sur plusieurs épreuves pour que trois candidats cumulent chacun deux pass. C’est celui qui n’aura pas ses deux pass qui devra quitter l’aventure.

Coup de stress pour Mathias

Le jeune candidat a senti monter l’angoisse hier quand il était question de faire une association particulière. Le cuisinier s’est retrouvé à devoir trouver quelque chose à faire avec de la banane et du persil. Sauf que la tâche est d’autant plus difficile que Mathias n’aime pas la banane voire la « déteste ». Alors qu’il se remue les méninges il lance : « Je suis angoissé parce que banane-persil, ça ne me chauffe pas du tout ». « C’est chaud là, je ne sais pas ce que je vais faire du tout » finit-il par dire. Heureusement pour lui, l’épiphanie lui vient quelques minutes plus tard. Sa recette a plu puisque le candidat a remporté son premier pass pour la demi-finale lors de la première épreuve.

Mohamed, le Poulidor de « Top Chef »

Encore un coup dur pour Mohamed qui sent la frustration monter dans cette compétition. Le candidat fait partie de la brigade d’Hélène Darroze. Le cuisinier se bat et se fait remarquer mais toujours en seconde place. L’éternel second comme Poulidor et comme Mohamed le dit lui-même. « Je suis un peu déçu parce que je n’ai pas encore réussi ma pleine victoire depuis le début du concours. Je suis souvent deuxième. Il y a un grand sportif, Poulidor, qui était souvent deuxième et qui était un peu frustré, j’ai un peu le sentiment d’être ce mec-là. Il y a toujours quelqu’un qui me passe devant ». Après la comparaison cycliste, les résultats sont annoncés.

C’est Pierre qui remporte la deuxième épreuve avec sa recette de l’agneau en croûte, défi imposé par le chef Heston Blumenthal. C’est donc un pass pour le candidat de la brigade de Michel Sarran, qui le rapproche un peu plus de la demi-finale. Pour Mohamed, il faudra attendre encore la semaine prochaine pour voir si les choses vont bouger dans son sens.

 
  • Pourquoi William a viré Harry

    Depuis de longs mois, la rupture est consommée entre le prince William et le prince Harry. Même lors des funérailles de leur grand-père, ils n’échangent que peu de paroles. En fait, les Cambridge et les Sussex sont brouillés depuis près de trois ans.

    Les deux frères ne se parlent plus depuis octobre 2018. Un livre jette un nouvel éclairage sur la véritable raison de la discorde – une trahison ! – qui a mené à la séparation des Cambridge et des Sussex, avant le Megxit…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • En pointillé: Romelu Lukaku

    belgaimage-177640834-full

    Artisan de la qualification de la Belgique pour le second tour de l’Euro, l’attaquant de 28 ans marque aussi les esprits. Mais qui est-il ?

  • Balade au bord de la Meuse à Profondeville.

    Points-nœuds: de belles balades à vélo en Wallonie aussi

    Au quotidien (notamment en ville), l’usage du cycle dans le sud du pays est à la traîne par rapport à la Flandre. Par contre, la Région a développé un beau réseau touristique de voies où les cyclos sont rois. Un point et un conseil livre.

  • A. Bertels - Handicap International

    La vie en fonçant!

    Léa Bayukela s’est catapultée vers les sommets avec sa médaille de bronze aux championnats d’Europe de parathlétisme en Pologne. Une sacrée gagneuse.

  • Mine de cuivre et de cobalt au Congo.

    Le trésor perdu du Congo

    Comment un pays aux ressources naturelles aussi riches est-il toujours l’un des plus pauvres du monde ? Erik Bruyland répond dans son ouvrage « Cobalt Blues ».