«Top Chef»: des défis complexes pour les quarts de finale

Capture d’écran - «Top Chef»/Instagram
Capture d’écran - «Top Chef»/Instagram

Mohamed de la brigade d’Hélène Darroze, Mathias de celle de Philippe Etchebest, Sarah avec Paul Pairet et Pierre dans la brigade de Michel Sarran vont se disputer les quarts de finale ce soir sur RTL-TVI. Pour cette étape importante de la compétition, il n’est pas question de mettre le feu en cuisine mais de jouer avec les molécules. Pour cet épisode particulier, le chef britannique Heston Blumenthal vient se joindre à l’équipe et propose un premier défi particulier : le food-pairing.

Food-pairing

Le « food-pairing » est une méthode révolutionnaire dans la gastronomie. Elle consiste à assembler deux aliments ne partageant qu’une molécule d’arôme. Un exercice délicat quand le défi se pose pour des aliments qui semblent n’avoir rien à voir en commun. Techniques et connaissance seront nécessaires pour relever ce défi. Le chef Heston Blumenthal est invité pour la première fois dans cette émission et est reconnu pour son talent dans le « food-paring » justement.

L’agneau en croûte

Dans un second temps, la deuxième épreuve qui attend les candidats aura lieu dans le restaurant trois étoiles, l’Ousteau de Baumanière. Les candidats devront présenter une version modernisée de l’agneau en croûte. Un plat que le chef Blumenthal apprécie particulièrement puisque c’est ce qui a éveillé le chef à la cuisine.

Autre élément particulier de ce quart de finale : si l’un des candidats remporte les deux épreuves, alors il ou elle se verra directement qualifié pour les demi-finales. Cette règle est donc une belle motivation pour les quatre candidats en lice ce soir.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern