Les youtubeurs Mcfly et Carlito viennent de sortir leur vidéo avec Emmanuel Macron

Capture d’écran - Mcfly et Carlito/Youtube
Capture d’écran - Mcfly et Carlito/Youtube

En février dernier, le Président Emmanuel Macron avait lancé le challenge aux deux youtubeurs français de réaliser une vidéo de sensibilisation aux gestes barrières dans la lutte contre le Covid-19. Les conditions étaient d’atteindre les 10 millions de vues. Le challenge a été très vite remporté et les deux youtubeurs Mcfly et Carlito. Ils ont posé leurs conditions : le président devait par la suite participer à une vidéo de concours d’anecdotes.

La vidéo vient de sortir ce dimanche 23 mai et atteint déjà 485.000 vues au moment de l’écriture de cet article. Dans la vidéo de 36min, les deux youtubeurs s’installent dans une salle de l’Élysée et rencontre le Président. Ils revoient ensemble les conditions de ce jeu. Chacun des participants doit raconter une anecdote longue ou courte, les deux autres doivent deviner si cette dernière est vraie ou fausse. Si le président se trompe dans la déduction de la véracité ou non des histoires racontées, il devra poser un cadre avec la photo de Mcfly et Carlito en évidence lors de son discours pour le 14 juillet. Si les deux youtubeurs perdent, ils devront monter dans l’un des avions de la patrouille de France lors de ce même 14 juillet.

Cette campagne de communication a fait du bruit. Beaucoup d’internautes ont parlé d’un « troll » de la part des youtubeurs face au Président. En effet la vidéo de prévention reprenait les gestes barrières à respecter mais avec une bonne dose d’humour et d’ironie. La vidéo a tout de même atteint les 15 millions de vues. Dans la première vidéo, l’un des youtubeurs demandait s’il était possible pour le Président de lui faire annuler ses amendes. Dès le début de la seconde vidéo, il réitère sa demande. C’est un non catégorique de la part d’Emmanuel Macron, il n’y aura pas de passe-droit.

Cette vidéo tombe à point nommé pour le président français. Les élections présidentielles auront lieu dans un an. Les potentiels candidats sont en train de préparer leurs campagnes. Bien qu’Emmanuel Macron ne se soit pas encore déclaré comme candidat, la porte reste ouverte.