Une pouponnière de millions d’insectes… pour protéger les tomates (photos et vidéo)

C’est un élevage intensif plutôt insolite: des millions de punaises et de micro-guêpes grouillent autour de plants de tabacs parfaitement alignés sous une vaste verrière. La coopérative agricole bretonne Savéol bichonne les petits insectes qui remplacent les pesticides pour lutter contre les ravageurs.

Quelque dix millions de petites punaises vertes macrolophus et 130 millions de micro-guêpes encarsia et eretmocerus sont produites annuellement par la coopérative leader de la tomate en France. La petite guêpe noire et jaune encarsia pond ses œufs dans les larves d’aleurodes, des petites mouches blanches avides de sève et de plus en plus résistantes aux pesticides, dont elle se nourrit de l’intérieur provoquant leur mort.

Eretmocerus s’attaque aussi aux mouches blanches mais à un stade un peu plus tardif, tout comme macrolophus qui mange cependant également des pucerons, des œufs de chenille ou même des petites chenilles. En attendant de se retrouver sur un plant de tomates, la petite punaise verte est nourrie avec des œufs de teigne dans les serres de Savéol Nature, l’unité chargée de cet élevage insolite situé à Guipavas, aux portes de Brest.

AFP

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern