Les radars météo confondent des précipitations avec un essaim de fourmis volantes au Royaume-Uni (vidéo)

Les radars météo confondent des précipitations avec un essaim de fourmis volantes au Royaume-Uni (vidéo)
Capture d’écran Twitter

« Il ne pleut pas à Londres, Kent ni à Sussex, mais nos radars indiquent autre chose ». C’est l’étrange message qu’a écrit ce 17 juillet le Met Service, l’équivalent de l’IRM (Institut royal météorologique) en Belgique. En effet, ce jour-là, de grosses taches bleues se sont affichées sur les cartes météo de l’organisation mais il ne s’agit pas de précipitations. Les radars ont en réalité détecté des essaims de fourmis volantes si denses qu’ils ont cru y voir des gouttes de pluie.

Un phénomène impressionnant mais normal

En réalité, sur le terrain, le temps est au contraire plutôt ensoleillé. Par endroits, le ciel bleu est toutefois constellé de ces insectes. Les retours du terrain donnés par les habitants ont donné la confirmation de cet état de fait.

L’événement, aussi spectaculaire soit-il, n’est pourtant pas inédit. Dès que les conditions météorologiques sont bonnes, un nombre très élevé de fourmis volantes prennent leur envol en même temps. Au Royaume-Uni, ce moment prend même le nom de « jour des fourmis volantes », comme s’il s’agissait d’un festival. D’une façon plus poétique, il est aussi surnommé le « vol nuptial » puisque les jeunes mâles et femelles se rencontrent à cette occasion.

Si la vue de ces essaims peut faire peur, il n’y aucune crainte à avoir puisque ces insectes sont totalement inoffensifs pour l’homme. Ils devraient servir ces prochains jours de festin géant pour les oiseaux du pays qui vont avoir un malin plaisir à les manger un par un.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern